• Accueil
  • > Archives pour janvier 2011

Véronique Genest défend les racines chrétiennes de la France

Posté par neptuneparisi le 8 janvier 2011

Sur RMC dans l’émission des grandes gueules (34′) (Merci à NP) :

« il y a 68% des Français qui pensent qu’ils [les musulmans] ne peuvent pas s’intégrer, qu’ils ne veulent pas s’intégrer (…) il y a un vrai souci (…)  On réagit à la poussée de l’intégrisme. Et c’est vrai que nous, on ne peut pas le nier, on a une culture chrétienne (…) 

Quand on regarde dans le monde tout ce qui se passe, la culture chrétienne, elle est brimée, elle disparaît de partout parce qu’on ne lui donne pas la latitude d’exister. Allez construire une église n’importe où, enfin je veux dire, dans le monde islamique, ça ne va pas être facile. Et nous on doit tout d’un coup, parce qu’on est un peuple ouvert, accueillant, on doit tout d’un coup, être ouvert aux autres qui ne le sont pas. Il y a une sorte de non réciprocité et les gens la comprennent de plus en plus mal. Et le mal vient de là aussi. Et tout d’un coup, on accueille des gens dans un pays dit laïque mais finalement à fortes racines chrétiennes parce qu’on n’assume pas notre chrétienté aussi. On devrait l’assumer.

Alors on dit « on est laïque ». D’accord on est laïque. Restons laïques. Mais à ce moment-là, que les gens qui arrivent ici acceptent cette laïcité et ne nous obligent pas après eux à rentrer dans leur religion en nous imposant comme à Roubaix – il y a des mecs qui ferment leurs boucheries parce qu’ils sont menacés parce qu’ils vendent de la viande de porc – ben non. Pourquoi?

Vivons tous ensemble, ça s’est bien passé pendant un moment. Tout d’un coup, la montée de l’intégrisme fait ça. Alors, il faut appeler un chat, un chat. Les gens ont peur avec ce qu’on leur montre dans les banlieues. Alors c’est vrai que 90% de gens qui vivent dans les grandes cités qui vivent tranquilles avec 10% de gens qui les terorrisent, alors les gens quittent.

Alors tout ça il faut le prendre à la racine. Je pense qu’on est trop dans un truc policé où dès qu’on dit quelque chose, on est traité de raciste et on a peur. Je crois qu’il faut arrêter d’avoir peur. Il faut juste traiter le mal à la racine. Je crois qu’on aura moins peur de tout ça après »

transcription Salon beige : www.lesalonbeige.blogs.com

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

La classe : des préservatifs royalistes

Posté par neptuneparisi le 8 janvier 2011

« Ce sont deux représentants de la noblesse française, Charles Emmanuel de Bourbon-Parme et Gil de Bizemont, qui se lancent aujourd’hui dans un commerce assez particulier : les préservatifs « de luxe » pour le marché américain.

Misant à fond sur leur image de Français et de nobles, comparant leur produit aux marques de luxe françaises, les deux pornocrates espèrent sans doute rendre plus nobles les réceptacles en latex à usage unique… Le site internet de la marque promet de reverser un pourcentage des bénéfices à la recherche contre le sida et à des ONG. Les deux associés affirment (apparemment sans rire) que leurs préservatifs n’auront qu’une forme classique, « afin de préserver nos traditions, et nos valeurs ». Sic.

On remarquera que Charles Emmanuel de Bourbon, dit Prince de Parme, est un soutien actif de Louis XX et du courant légitimiste. Une mise au clair de ce côté serait la bienvenue… »

Plus que bienvenue, elle s’impose. Et vite.

http://www.e-deo.info/a-pleine-vie/contraception/deux-nobles-francais-se-lancent-dans-le-preservatif

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Diffamation : Marine Le Pen attaque VSD

Posté par neptuneparisi le 8 janvier 2011

Marine Le Pen, qui pourrait succéder dans dix jours à son père à la tête du Front national, a annoncé aujourd’hui avoir lancé des poursuites judiciaires contre VSD pour violation de sa vie privée, diffamation et injure, après un article paru dans l’hebdomadaire le 23 décembre dernier.

Au total, la députée européenne réclame environ 650.000 euros de dommages et intérêts par le biais de deux procédures, l’une au civil, l’autre au pénal, à l’encontre de cet article intitulé « Les secrets d’une fille à papa ». « Ce sont de lourdes sommes, mais elle veut faire savoir qu’elle ne laissera pas passer grand-chose, s’agissant de sa vie privée », a déclaré à l’AFP l’avocat du FN, Wallerand de Saint-Just.

Une première assignation est lancée au civil devant le tribunal de grande instance de Paris pour atteinte à la vie privée. Sont visés notamment la publication du prénom des trois enfants mineurs de la députée européenne et de leur patronyme, c’est-à-dire le nom de leur père, a expliqué Wallerand de Saint-Just.

Une photo, que la plaignante estime « volée », est également en cause: elle montre Marine Le Pen avec ses enfants, dont les visages sont cependant floutés. La vice-présidente du FN réclame quelque 350.000 euros en son nom et au nom de ses enfants dans cette procédure.

Des passages de l’article dépeignant la candidate à la présidente du parti comme une fêtarde, il y a plusieurs années, font également l’objet d’une citation au pénal, pour diffamation et injure. Mme Le Pen réclame cette fois 300.000 euros.

http://plus.lefigaro.fr/article/diffamation-marine-le-pen-attaque-vsd-20110106-369379

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Thierry Desjardins : « La guerre de religion a commencé »

Posté par neptuneparisi le 8 janvier 2011

Il serait grand temps que nous nous apercevions –enfin- qu’une nouvelle guerre de religion a éclaté et, cette fois, à l’échelle planétaire. Les Islamistes massacrent les Chrétiens en Egypte, en Irak, aux Philippines, en Indonésie, au Pakistan, au Nigéria, un peu partout.
Malraux avait dit : « Le XXIème siècle sera religieux ou il ne sera pas ». On a bien l’impression que ce siècle qui commence va voir le déchaînement sans pitié d’un Islam renaissant voulant dominer le monde et faire payer à la civilisation chrétienne les quelques siècles pendant lesquels elle a régné sur la planète.
Cette haine du chrétien dépasse de beaucoup tous les problèmes de la foi. En s’attaquant aux ��glises, aux prêtres, aux religieuses, aux fidèles, les Islamistes veulent abattre la civilisation occidentale, la démocratie, le capitalisme, ce qu’ils appellent le « néo-colonialisme », la parité hommes-femmes, les Droits de l’Homme, le progrès tel que nous le concevons.
Le XXème siècle a été marqué par l’affrontement est-ouest, le bloc communiste contre les pays « libres ». Marx, Lénine et Staline se sont effondrés d’eux-mêmes sous les incohérences, bien souvent monstrueuses, de leur idéologie. Mais ils ont aussitôt été remplacés par Allah et son Prophète. Le Coran a pris la place du Capital, le drapeau vert de l’Islam celle du drapeau rouge, les imams prédicateurs des mosquées celle des commissaires politiques. Le XXIème siècle sera une guerre sans merci car les foules immenses du Tiers-monde islamisé (et des banlieues de nos grandes métropoles) sont autrement plus dangereuses que ne l’ont jamais été les chars du Pacte de Varsovie.
Nous pleurons, avec nos larmes de crocodiles habituelles, les Coptes massacrés à Alexandrie et les Chrétiens assassinés à Bagdad. Mais nous restons les bras ballants.
Il faut bien dire qu’on voit mal ce que nous pourrions faire. Ce n’est plus guère le temps des croisades et nos dernières expériences en Afghanistan ou en Irak (où nous commençons à regretter la belle époque de Saddam Hussein qui savait, lui, au moins, faire respecter la laïcité baasiste) n’ont pas été très concluantes c’est le moins qu’on puisse dire. Il est bien loin le temps où Napoléon III pouvait envoyer un corps expéditionnaire protéger les Maronites du Liban que massacraient les Druzes.
Mais au moins restons lucides et surtout arrêtons de ressortir une fois de plus la fameuse « repentance » qui nous sert désormais pour maquiller toutes nos lâchetés.
Hier, un imbécile de service nous a longuement expliqué à la télévision que si les Islamistes égyptiens massacraient les Coptes c’était parce que ces Chrétiens de la vallée du Nil étaient « les représentants de l’Occident », « les ambassadeurs de la culture européenne », les symboles vivants du capitalisme, du néocolonialisme, du dollar et du coca-cola. En un mot, les ultimes survivants de l’époque coloniale. Autant dire, à l’en coire, que les Islamistes avaient parfaitement raison de vouloir éliminer ces survivances d’un passé détesté.
L’imbécile était, en plus, un inculte. Les Coptes sont les descendants du peuple des Pharaons. « Copte » veut dire « égyptien ». Ils étaient sur les bords du Nil bien avant la conquête arabe et musulmane. S’ils sont plus nombreux au sud, entre Assiut et Assouan, c’est précisément parce qu’ils ont fui les cavaliers conquérants venus d’Arabie. Ils avaient leurs églises bien avant que nous ne construisions nos cathédrales.
On peut d’ailleurs dire exactement la même chose de tous les Chrétiens d’Orient qu’ils soient catholiques (de rite d’Antioche, de rite syriaque comme les Maronites libanais, de rite byzantin, de rite arménien, de rite d’Alexandrie) ou « non chalcédoniens » comme les Coptes, ou Orthodoxes (ayant leur patriarcat soit à Istanbul, soit à Alexandrie, soit à Jérusalem, soit à Damas). Tous sont « chez eux » dans ces pays-là depuis des millénaires, certains parlant encore l’araméen, la langue du Christ. En faire des ambassadeurs de l’Occident, des représentants du capitalisme colonial est évidemment une absurdité. Même si, en effet, ils sont « de culture chrétienne ». Mais ils l’étaient avant nous.
Nous ne pouvons rien faire pour les protéger mais au moins ne les trahissons pas en reprenant à notre compte les accusations odieuses de leurs assassins. Nous pouvons les accueillir, comme nous nous devons d’accueillir tous ceux qui sont persécutés. Beaucoup ont déjà fui leur pays. Mais,
en tous les cas, ne continuons pas à nous boucher les yeux, à parler de « l’amitié islamo-chrétienne », d’un « Islam à l’occidental », de « la cohabitation harmonieuse des trois monothéismes ».
Soyons intransigeants avec les règles de notre laïcité (qui ne doit rien avoir de « positif », quoi qu’en pense Sarkozy) mais ne nous laissons entraîner ni vers la stigmatisation ni vers la discrimination (surtout si elle devait être « positive », comme le souhaite encore le même Sarkozy) car ce serait, évidemment, faire le jeu des fanatiques.
Aujourd’hui, la grande mode est d’évoquer, d’invoquer à tout bout de champ « les années les plus sombres de notre histoire ». C’est souvent absurde et parfois odieux. Mais s’il y a une leçon qu’il ne faut jamais oublier c’est bien celle de Munich. Churchill avait dit : « Ils ont préféré le déshonneur à la guerre et ils auront les deux ». Il ne faut jamais tenter de pactiser avec ceux qui vous ont déclaré la guerre.

(T. Desjardins prend des risques en reconnaissant en avoir plein le dos avec le dogme asséné en chaque occasion à propos des  « années les plus sombres de notre histoire » !!! Et il n’est pas seul à penser cela !!!)

www.thierry-desjardins.fr/2011/01/la-guerre-de-religion-a-commence/

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Sarközy ou comment un immigré ne prend pas la peine d’apprendre le bon français

Posté par neptuneparisi le 6 janvier 2011

Le site Mediapart vient de mettre en ligne une lettre de Luc Chatel, ministre de l’Education, qui défend le «style» Sarkozy en matière de langue française. Edifiant

bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20110104.OBS5686/sarkozy-ou-comment-on-cause.htmlLa langue française, on le sait, n’est pas ce que Nicolas Sarkozy maîtrise le mieux… Un député socialiste, François Loncle, lassé du relâchement du langage présidentiel – et imaginant peut-être devoir le supporter encore quelques années –, a posé, en février 2010, par les voies officielles, la question suivante au ministre de l’Education nationale: quelles «dispositions» entendait-il prendre pour «remédier sans délai» aux «fautes de langage de Nicolas Sarkozy»?

Neuf mois après cette question écrite, Luc Chatel a pris sa plus belle plume et rendu sa copie le 7 décembre 2010, s’adressant directement au député. Allait-il prôner le châtiment corporel, le bonnet d’âne ou la méthode Freinet?  La réponse se trouve sur le site Mediapart, qui reproduit intégralement la lettre du ministre. Elle commence ainsi:

« Vous attirez mon attention sur le niveau de français pratiqué par la président de la République, niveau que vous jugez insuffisant,voire indigne au regard de ses fonctions de représentation et auquel vous me demandez de remédier. S’il est évidemment des questions plus importantes, je tiens néanmoins à vous apporter une réponse complète sur le sujet.»

Soulignant la difficulté de l’expression orale, « soumise à de multiples contraintes », il continue : « Vous reconnaîtrez d’ailleurs que […] le président de la République montre de grandes qualités rhétoriques, telle que la force expressive, la conviction, l’à-propos, la repartie ou la puissance d’évocation. » N’en jetez plus!

Mais le plus beau est à venir : « […] en ces temps de complexité et de difficulté, le président de la République parle clair et vrai, refusant un style amphigourique et les circonvolutions syntaxiques qui perdent l’auditeur et le citoyen.» C’est donc pour notre bien à tous et pour ne pas fatiguer inutilement nos neurones que le président s’exprime de cette façon: «On s’demande c’est à quoi ça leur a servi toutes ces années (d’études) pour avoir autant de mauvais sens» (sic, mars 2009).

Alors, qu’est-ce qu’on dit ?

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Un homme lynché lors d’une soirée toujours dans un état grave

Posté par neptuneparisi le 6 janvier 2011

Claudy E., 33 ans, lutte depuis samedi matin contre la mort. Ce jeune père de deux enfants a été évacué dans un état critique, plongé dans le coma, vers l’hôpital Beaujon à Clichy (Hauts-de-Seine) après avoir été victime d’une agression d’une rare violence.

Claudy a été très lourdement frappé à la tête et sur l’ensemble du corps par une dizaine de jeunes hommes, samedi matin vers 5 heures, à l’issue d’une soirée privée organisée dans une salle des fêtes au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis). Ses agresseurs ont utilisé des poings américains, des matraques et des chaises pour le rouer de coups
Selon les premières investigations, confiées aux enquêteurs du service départemental de police judiciaire (SDPJ) de Seine-Saint-Denis, ce déchaînement de violence serait consécutif au refus essuyé par un jeune homme d’accéder à cette soirée.
« Vers 5 heures, samedi, un homme assez grand s’est présenté à l’entrée de la salle du Château-d’Egypte, située avenue du 8-Mai-45 où se déroulait cette soirée, indique un proche de l’affaire. Il a voulu entrer de force en gesticulant et criant que cette soirée était la sienne, que c’était sa fête et que la salle lui appartenait. Il a été éconduit par un homme chargé de la sécurité ainsi que par la principale victime, qui avait officié en tant que disc-jockey au cours de cette fête. L’homme a alors menacé de revenir avec des amis et de s’en prendre aux participants de la soirée. »
Quelques minutes plus tard, le même homme se représente à l’entrée de la salle, accompagné d’une dizaine de personnes. Armés de poings américains, de manches de pioches et de bâtons, le groupe s’est engouffré dans les lieux avant de fondre sur Claudy. « Le meneur de cette bande a hurlé en pointant du doigt le DJ: c’est lui! c’est lui! poursuit la même source. Ils se sont littéralement jetés sur lui. » Plusieurs personnes — dont des enfants — encore présentes ont alors pris la fuite tandis que le DJ était violemment frappé alors qu’il se trouvait au sol. Deux hommes ont tenté de lui porter secours avant d’être frappés à leur tour par plusieurs assaillants. L’agression n’a duré que quelques minutes. Les agresseurs sont ensuite ressortis de la salle avant de s’enfuir en direction de la cité 212, située à quelques dizaines de mètres des lieux de la sauvage agression.
« Les auteurs de ces violences particulièrement graves sont activement recherchés, relate Stéphane Pelliccia, secrétaire régional adjoint pour le syndicat de police Unsa. Nous réclamons une redistribution des effectifs de la police d’agglomération parisienne, notamment en Seine-Saint-Denis, pour pouvoir juguler au mieux ces phénomènes de violence. »

www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/l-homme-lynche-lors-d-une-soiree-toujours-dans-un-etat-grave-03-01-2011-1210781.php

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Le Pen soutient sa fille mais souhaite un «bon score» à Gollnisch

Posté par neptuneparisi le 4 janvier 2011

www.liberation.fr/politiques/01012311521-le-pen-soutient-sa-fille-mais-souhaite-un-bon-score-a-gollnisch

Le président du Front national Jean-Marie Le Pen, qui passera la main le 16 janvier, a souhaité une nouvelle fois, ce mardi matin, la victoire de sa fille, Marine Le Pen, lors du prochain congrès du parti, tout en espérant un «bon score» à son rival, Bruno Gollnisch.

Interrogé, sur France Culture, sur l’éventualité que Bruno Gollnisch fasse un «bon score» lors du vote des adhérents du parti désignant le futur président, Jean-Marie Le Pen a répondu que «tout cela (était) dans la norme des choses». «Je souhaite qu’il fasse un bon score. Je souhaite que Marine en fasse un meilleur, mais cela n’empêche pas que j’ai de la considération pour son adversaire», a ajouté le chef historique du FN, parti qu’il préside depuis 1972.

Le Pen, 82 ans, a réaffirmé qu’il soutenait sa fille, «non pas pour des raisons familiales», mais «parce [qu'il croit] que Marine a les qualités nécessaires et suffisantes pour assumer ces fonctions très difficiles».

«Je ne manquerai pas de donner mon avis»

Le vote des adhérents du parti, dont Jean-Marie Le Pen avait affirmé en décembre qu’ils étaient plus de 31.000, a lieu par courrier jusqu’au 13 janvier, puis le nouveau président du FN doit être proclamé au second jour du congrès de Tours, soit le 16 janvier.

Interrogé sur un éventuel retrait de la vie politique, Jean-Marie Le Pen a répondu qu’il restait député européen «pour plusieurs années encore», chef de file du FN au conseil régional de Provence Alpes Côte-d’Azur et «président d’honneur» de son parti, «chargé grosso modo d’une mission de conseil».

«Je n’empièterai pas sur les prérogatives des responsables qui auront été désignés par le congrès, mais je pense que s’ils me sollicitent, je ne manquerai pas de leur donner mon avis», a-t-il expliqué.

(Source AFP)

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Gard : L’octogénaire agressée pour son sac est dans le coma

Posté par neptuneparisi le 4 janvier 2011

www.midilibre.com/articles/2010/12/31/A-LA-UNE-L-octogenaire-agressee-pour-son-sac-1497094.php5

Jeudi soir, cette habitante de Vauvert revenait de rendre visite à des amis. Elle a été retrouvée inanimée sur le trottoir. Une dame de 87 ans a été grièvement blessée jeudi soir dans le centre-ville de Vauvert. Elle a manifestement été victime d’un vol à l’arraché.Les conditions précises de cette agression font l’objet d’une enquête des gendarmes de Vauvert qui recherchent activement l’auteur des faits. Des auditions des voisins, chez qui l’octogénaire s’était rendue, ont été réalisées par les enquêteurs. Il semble que cette dame âgée a été retrouvée inanimée sur le trottoir aux alentours de 19 heures. La nouvelle s’est assez vite répandue aux abords de l’avenue Jean-Jaurès, quand les voisins ont indiqué que le sac à main de la victime avait disparu.

La thèse d’un vol avec violence était donc rapidement privilégiée alors qu’au départ un accident semblait être survenu. Les secours se rendaient sur place pour prodiguer les premiers soins à cette Vauverdoise. Elle était transportée ensuite dans un état grave aux urgences du CHU de Nîmes.

Selon nos informations, cette personne souffrirait d’un choc à la tête qui lui aurait provoqué une hémorragie cérébrale. La gravité des lésions aurait conduit les médecins à engager le pronostic vital. Dès hier matin, les gendarmes de Vauvert ont poursuivi leur travail d’enquête notamment par les auditions mais aussi par l’exploitation d’éléments techniques. Dans la soirée, l’enquête continuait.

(Deuxième agressions de dames âgées en quelques semaines à Vauvert. Quand on sait que dans cette ville la communauté maghrébine est en passe de devenir majoritaire, il n’y a qu’un pas de babouche à franchir pour deviner l’origine du « chapardeur ». S’il y a un conseil à donner aux braves femmes souchiennes, ce serait de porter une burqa !

En deux jours à Paris, ce sont deux vols à l’arraché commis sur des femmes avec des conséquences mortelles, sans compter la multitude des agressions physiques dont les auteurs sont à chaque fois comme par hasard des allogènes !

Pour ces deux derniers cas, par miracle, on apprend l’origine ethnique des sauvageons : dans le premier il s’agit d’un métis bronzé d’une vingtaine d’années et dans l’autre d’un Roumain de 14 ans ! Les parents de ce dernier qui a été interpellé et qui se trouve à l’hôpital suite à une crise d’épilepsie, l’obligeaient à voler. Ils ont été remis en liberté après avoir été auditionnés, mais pas question de les renvoyer dans leurs Carpates natales, ce qui les priverait de l’AME, RMI, etc… et de la considération générale des braves Français toujours prêts à recueillir toute la misère du Monde… avant d’être eux-mêmes tous dans la m…! « Tous ensembles, e tous ensembles, ouais, ouais ! »…

On attend avec impatience le jour où un jeune Breton aura agressé une fatma pour lui piquer son morlingue ! Là, on entendra sans aucun doute toutes les associations de défense des droits de l’Homme et les bonnes âmes de chrétiens de gauche hurlant au crime raciste insoutenable … !

L’Heure des comptes se rapprocherait-elle ????)

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Corrèze : le coût du musée Chirac épinglé

Posté par neptuneparisi le 4 janvier 2011

La Chambre régionale des comptes du Limousin a épinglé l’état des finances de la Corrèze, département le plus endetté de France, ainsi que le coût élevé du musée du président Jacques Chirac, installé depuis 2000 à Sarran. Daté du 5 octobre et révélé jeudi par Le Monde, le document fait apparaître que la Corrèze est le département le plus endetté de France par habitant.

La Chambre régionale du Limousin cite à l’appui la direction générale des collectivités locales selon laquelle le conseil général de la Corrèze, présidé depuis 2008 par le PS François Hollande, est le département plus endetté de France, avec 1.164 euros par habitant, soit trois fois la moyenne nationale.

« Seuls cinq départements avec la Corrèze ont un ratio d’endettement par habitant supérieur à 900 euros et le deuxième de la liste se situe à 993 euros », notent les magistrats de la Chambre régionale. L’endettement de la Corrèze, « déjà très élevé en 2008, s’est encore fortement accru en 2009″, année « exceptionnelle par son contexte économique » défavorable, souligne la Chambre.

« Nous avons hérité de cette dette que nous avons cherché à freiner », a plaidé le directeur général des services, Dominique Ceaux. Selon lui, la dette de la collectivité, gérée par la droite jusqu’à 2008, est passé de 35 à 300 millions d’euros entre 2003 et 2008. Fin 2010, elle est de 345 millions d’euros. « Pour la baisser, il ne faudrait pas investir plus de 35 millions d’euros par an », a-t-il estimé, indiquant que le département investissait désormais « environ 60 millions » chaque année.

Par ailleurs, le musée Chirac a enregistré en 2008 200.000 euros de recettes contre 1,7 millions de dépenses, affirme encore la Chambre. Le « déficit induit par visiteur » est « légèrement supérieur à 30 euros », précise-t-elle. « Les dépenses de fonctionnement du musée excèdent très largement les recettes », souligne encore la Chambre. Le total des dépenses a augmenté de 51% entre 2003 et 2008, une hausse en partie due à la croissance des frais de personnel, rapporte-t-elle encore.

Entre 2000 et 2006, la fréquentation n’a cessé de baisser avant de remonter à 46.953 entrées en 2009 et d’atteindre 62.000 visiteurs en 2010. Le prix du billet est de 3,2 ou 3,3 euros selon les années. Le musée a été agrandi entre 2004 et 2006 pour un coût de près de 9,6 millions d’euros alors que les prévisions tablaient sur 8,37 millions d’euros, est-il encore dit dans le rapport.

Construit pour 7,1 millions d’euros de fonds publics, le musée regroupe les cadeaux officiels reçus par l’ancien président pendant ses deux mandats (1995-2007), dans son fief corrézien. Cent cinquante objets y sont présentés de façon permanente. La collection comporte au total plus de 5.000 pièces, dont 2.000 livres, selon le site du musée.

« Ce rapport épingle surtout la problématique qu’il y a eu au moment de la création du musée et surtout de l’agrandissement » au moment « où nous étions dans l’opposition » et « avions voté contre », a fait valoir Sophie Dessus, vice-présidente PS du conseil général, en charge des affaires culturelles.

« Lorsque nous avons été élus, il fallait le gérer (…) Ce lieu existe, on ne va pas le démolir mais on va faire en sorte de réduire au maximum et de façon raisonnable les dépenses tout en maintenant une bonne qualité d’exposition », a-t-elle encore fait valoir.

*********************************************************************************************

Bernadette, 77 ans, ancienne première dame de France, épouse Chirac, le monsieur « Ni-ni » adorateur des Sumos et roi de la magouille qui doit finalement répondre de certaines malversations devant la « Justice » début 2011 après avoir déjà échappé à des procès qui l’ont éxonéré contre toute attente, ne serait-elle pas conseillère générale de la Corrèze  depuis 1979 ? Et ne vient-elle pas de manifester son intention de se représenter à nouveau aux cantonales 2011 pour un 6è mandat afin de faire profiter ses ouailles d’électeurs de ses « compétences », même si l’on doute qu’elle se rende fréquemment sur le terrain de ses administrés à 600 km de Paris !
N’aurait-elle pas une part de responsabilité dans ce fiasco financier du département auquel elle participe à la gestion ?
L’élue corrézienne a récemment surpris le monde de la politique
en vantant les qualités de François Hollande, député de ce même département.

Suggestion : afin de réduire cette dette pourquoi ne pas rembourser le Conseil général de ses traitements perçus jusqu’à ce jour en mettant en vente leur château de Bity, en Corrèze, acheté en mars 1969 à l’époque où Jacques Chirac était secrétaire d’Etat à l’Economie et aux Finances. Cette vaste demeure, du XVIe siècle, acquise pour 210.000 francs, avait été estimée en 2007 à  500.000 euros (voir article de Jérôme Dupuis, « La fortune des Chirac«  dans l’ Express du 4 janvier 2001) après avoir été royalement restaurée aux frais de tous les contribuables français suite à son classement comme « monument historique ». Combien de gendarmes sont-ils affectés en permanence pour assurer la sécurité des lieux ?

Les revenus connus de l’ancien président (champion hors catégorie en matière de frais de bouche quand il était maire de Paris), qui cumule les retraites sont estimés à un montant  de plus de 30.000 Euros par mois ? Voir * Retraite dorée
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/jacques-chirac-a-l-abri-du-besoin_464195.html 
Par ailleurs le couple est logé gratuitement dans un luxueux duplex de 180 mètres carrés dans l’Ile de la Cité à Paris,
 
gracieusement mis à leur disposition par la famille de l’ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri
(renvoi  d’ascenseur pour quels motifs ?)
A cela se rajoute les émoluments de Bernadette, devenue en Avril 2010 conseillère d’administration bidon du groupe LVMH, pour le modique défraiement de 650.000 Euros par an, soit 54.000 Euros par mois ! En remerciement de quels services passés ?
Et l’opération médiatique avec DD, David Douillet pour collecter les pièces jaunes avec un train itinérant et force publicité, combien cela a-t-il réellement rapporté pour soi-disant financer des chambres d’accueil des familles de proches hospitalisés ? On a entendu parler d’un abus à la générosité de ces « braves » franchouillards conditionnés, au bénéfice de qui ?

Il y en a qui ignorent ce que sigifie le mot « HONTE » !

A force d’être « épinglé », le costard de Chirac va finir par le faire ressembler à un porc-épic, malgré qu’il ait été élu la dernière fois aux présidentielles avec plus de 82% des voix ! Il est vrai que ses campagnes électorales ne lui coûtaient pas très cher si l’on s’en tient aux dernières informations assurant que feu l’ancien président gabonais était assez généreux avec certains partis politiques français, et il ne devait pas être le seul !
Sans minimiser le fait que le Jacquot avait fait allégeance réitérée aux B’Naï-Brith, qu’en aucun cas il ne serait question d’alliance  avec le Front national, il avait été le premier président de la République à ne plus faire fleurir la tombe du vainqueur de Verdun le 11 Novembre à l’Ile d’Yeu comme l’avaient fait tous ses prédécesseurs, et à faire reconnaître la responsabilité entière de l’Etat français durant l’occupation : ça mérite bien une grande « indulgence » de part de certain lobby qui n’existe pas ?

Quant à leur fille, pas la Vietnamienne adoptée, elle  occupe depuis novembre 2007 la direction de la communication du groupe de luxe et de distribution PPR, l’un des principaux groupes concurrents de LVMH…

* Retraite dorée
Si Jacques Chirac possède un patrimoine coquet, il sera un retraité à l’abri du besoin. D’abord, parce que, en tant qu’ancien président de la République, il a droit à une pension de 63 000 euros brut par an (fixée par une loi de finances de 1955, elle est équivalente à la retraite d’un conseiller d’Etat en service extraordinaire).

Ce n’est pas tout: le président cumule d’autres retraites. Celle de député de Corrèze, conseiller général de Meymac (Corrèze), de maire de Paris, sans  oublier sa pension de conseiller référendaire à la Cour des comptes dont il est retraité depuis 1993.

Si l’on ajoute son indemnité de membre de droit du Conseil constitutionnel (12 000 euros par mois) en tant qu’ancien président de la République, Jacques Chirac devrait percevoir chaque mois, à compter de la cessation officielle de ses fonctions -le 16 mai en principe- environ 31 000 euros de retraite et traitements divers…
En cinq ans, le patrimoine de Jacques Chirac a légèrement diminué. En effet, lors de sa déclaration en 2002, il atteignait 1 720 000 euros; en 2007, il n’est plus que de 1,4 million euros. Les biens déclarés par le couple présidentiel -marié sous le régime de la communauté- sont les suivants : voir http://www.lexpress.fr/actualite/politique/jacques-chirac-a-l-abri-du-besoin_464195.html 

Salauds de pauvres !
Le groupe LVMH dirigé par Bernard Arnaud, grand ami de notre président, accueille deux petites nouvelles au sein de son conseil d’administration : – Mme Bernadette Chirac, jeune espoir de la finance française, grande spécialiste du luxe à travers le monde (!), est nommée au conseil d’administration de LVMH. – Mme Florence Woerth , femme du ministre du budget est nommée au conseil de surveillance de la société Hermès, filiale de LVMH. Gageons que ces nominations assureront à leurs maris une partie de leur retraite et ne les obligeront pas à travailler jusqu’à 63 ans. Mme Woerth était déjà en charge de la gestion du patrimoine de Liliane Bettancourt, 1ère fortune de France !!! Petit détail : la participation au conseil d’administration d’une entreprise donne droit à des « jetons de présence » venant rémunérer ce pénible travail !!! Ainsi, Mme Chirac recevra 650 000 Euros par an en juste retour de son dévouement à la cause du luxe français et Mme Woerth 400 000 Euros ! Calmez-vous ! Tout est en règle, tout est légal. C’est simplement la vie normale de gens qui « se lèvent tôt » et qui « travaillent plus pour gagner plus » Et puis, c’est rassurant de voir que l’on s’occupe de l’emploi des seniors !!! Faites suivre la bonne nouvelle. En tout cas, il y en a une qui ne sera pas restée longtemps sans emploi !!!!

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Communiqué du MNR – Agenda européen : honte à cette Europe anti-chrétienne.

Posté par neptuneparisi le 4 janvier 2011

Agenda européen : honte à cette Europe anti-chrétienne

La Commission européenne a produit, à destination des écoles secondaires, un agenda aux couleurs de l’union européenne, qui comprend la mention de fêtes hindoues, juives, musulmanes, sikhs, mais aucune fête chrétienne. Un porte-parole de la Commission a parlé de « bourde », en précisant que les prochaines éditions ne mentionneraient aucune fête religieuse.

Ainsi donc, cette « Europe » montre, d’une manière caricaturale, qu’elle se situe aux antipodes des vraies racines de l’Europe. Qu’on soit croyant ou non, il est évident que le christianisme fait partie du socle de la civilisation européenne. Mais les institutions européennes ne veulent en aucun cas promouvoir cette civilisation. D’ailleurs, s’il s’était agi d’une bourde, il eût été possible de la réparer en  éditant une nouvelle version comprenant les fêtes chrétiennes.

A l’occasion de ce scandale, le MNR affirme son opposition à  cette vision de l’Europe totalement coupée de ses racines.

—–
Plus d’informations en visitant
www.m-n-r.fr

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

123
 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?