« Plus belle la vie » (ou « Poubelle la vie ») et l’extrême droite

Posté par neptuneparisi le 24 mars 2010

Les réalisateurs du feuilleton « Plus belle la vie », qui fait paraît-il un carton tous les soirs sur FR3 depuis plusieurs années, se targuent d’être très proches de l’actualité en prônant le métissage tous azimuts et font appel pour les acteurs à toutes les ethnies imaginables, surtout arabo-musulmanes et africaines. Ils ont trouvé un nouveau filon en inventant un réseau d’activistes d’extrême-droite baptisé « Flêche Blanche » (pas confondre avec « Frêche », que le minusocialiste Bartolone vient de qualifier d’extrême droite !). L’un des chefs de ce réseau est un ancien responsable de l’OAS ! (50 ans ont passé !).
Mais ne traduiraient-ils pas un sentiment de moins en moins diffus qui pourrait bien se concrétiser un de ces jours ?
Comme on dit : « il n’y a pas de fumée sans feu » !

 

Voir la vidéo sur http://www.fdesouche.com/articles/104518

 

Commentaires de lecteurs de F.Desouche :

- L’OAS est de retour, et ils ont ressorti la gégène !!!
- Après nous avoir montré des blancs esclavagistes, drogués, trafiquants de drogue, délinquants et des noirs et des arabes avocats médecins et pourfendeur de l’esclavagisme voila qu’aujourd’hui cette série nous présente l’extrême droite. Si il restait encore des du con la joie qui pensaient que cette série n’était pas le plus bel exemple de propagande depuis l’outil de propagande nazi !
- SUPER Ceux qui ne cliquent pas sur le lien ne savent pas ce qu’ils perdent !
http://www.lepost.fr/article/2010/03/20/1996651_experience-de-milgram.html
- c’est Eric Zemmour qui est le directeur de la Flèche Blanche…
http://www.lepost.fr/article/2010/03/18/1994108_fleche-blanche.html
-
http://www.fleche-blanche.com Il fallait le préciser que sous une apparence d’entreprise de déménagement se cache une redoutable organisation d’extreme-droite qui tue des arabes dans le port de Marseille.
Maintenant les bulots qui voient sur l’autoroute des camions de déménagement marqués “La Fleche Blanche” vont paniquer et appeler la police, persuadé de sauver la France des fascistes.
Au passage, le MRAP devrait annoncer porter plainte contre cette entreprise qui de par son nom “La Fleche Blanche” discrimine l’ensemble des fleches qui ne sont pas blanches et marquent ainsi une volonte de discrimination envers les autres fleches.
Ce qui est contraire aux lois de la Republique, les associations de Tir a l’arc ont egalement fait part de leur emotion et pensent a organiser une manifestation avec SOS Racisme.
Le syndicat des entreprises de demenagement a fait part de son indignation a l’entreprise concernee, en lui demandant de changer de nom pour “Fleche Metisse” afin de mettre en avant les valeurs de la diversite.
- Plus belle la vie occupée:
http://www.youtube.com/watch?v=3wXHGC6mws0
- L’OAS est de retour, et ils ont ressorti la gégène !!!
- J’attends la réaction certainement virulente de Rachid l’Arabe pour condamner la diffusion de cet épisode entre les deux tours du scrutin.

- Extrait du générique musical : “Qu’on est bien ensemble, qu’on soit blanc ou noir…” Quelqu’un y croit ?
- Le vote ne sert a rien, il est trop tard. Ca me fait penser a un dessin de Konk : un mec est en train de voter mais quand il voit qu’il est entouré de femmes voilées et de CPF il se dit : “trop tard !…”
- Ce feuilleton est de plus en plus ridicule. Il devient indispensable de le regarder uniquement pour mesurer le niveau de dhimitude de nos chers bobos. Tenez vous bien pour ceux qui ne regardent pas MAIS : dans ce feuilleton :
les beurs sont, soit : flics ou avocats ou étudiants studieux(comme dans la vraie vie )
les beurettes sont ravissantes (mais le rôle est pourtant tenu par une française pur beurre ) : comme dans la vraie vie
25 % de la population est homo : comme dans la vraie vie
les immigrés sont persécutés par de méchants néo nazis : comme dans la vraie vie
les immigrés sont bosseurs, dévoués et ont toutes les qualités : comme dans la vraie vie
les commissaires de polices sont des gitanes : comme dans la vraie vie
les avocats sont soit : blacks, beurs ou homos : comme dans la vraie vie
la propagande anti français est telle que ça vaut vraiment le coup de regarder, rien que pour voir à quel point on nous prend pour des cons !
-
Je connais plutôt bien Paris et ses endroits craignos, qui l’étaient ou le sont devenus, le Nord de Paris et la région parisienne notamment le 93 et le 94. Il m’est arrivé d’y mettre les pieds aussi bien le jour que la nuit, aussi par curiosité, je sais comment tout fonctionne.
Ce qui doit changer de plus en plus avec le temps c’est qu’il y a désormais des genres de frontières.
L’État y a de moins en moins accès, la violence s’accroit d’années en années.
Plus vous vous éloignez dans la couronne régionale, plus vous risquez quelque chose.
Quand vous passez un certain cap du 94 c’est l’Afrique noire. Pas un blanc à l’horizon. Vous vous sentez seul, un peu comme à St Denis.
Le 93 lui est bourré de trafiquants de drogue et d’islamistes en tout genre. Si vous êtes Blancs, vous avez intérêt à savoir ce que vous faites et où vous aller (en bagnole c’est mieux).
Et même en bagnole les dealers font leur marché sur les routes.
La nuit, des gangs envoient souvent les merdeux chasser les flics avec des pistolets à grenaille et même à ce que j’ai pu voir… des flashballs (pendant que la police est occupée à essayer de rétablir l’ordre, le business se fait sans contrôles dans d’autres quartiers).
Et quand c’est pas les flics qui subissent des représailles, ce sont les conflits inter-cités qui donnent le ton. Chacun défend son territoire.
Des habitants sont cloitrés dans leurs HLM devenus des super-marchés de la drogue.
Les pauvres habitants sont obligés de garder chez eux des stocks de drogues ou d’argent sale sous la menace ou alors contre une maigre rétribution.
Bref, je n’en dit pas plus, dans toutes les grosse villes cela doit être pareil et cela fait un peu cliché de reportage TF1 d’avant élection présidentielle.
C’est juste que c’est devenu invivable pour beaucoup de monde, c’est pour cela que les Blancs partent et que moi je rigole lorsque je lis que les gens veulent faire taire Zemmour.
Tout ce petit monde prospère, construit des mosquées avec de l’argent sale etc.
L’État ne fait strictement rien. Tout ce que vous découvrez comme faits divers sur Fdesouche n’est rien, comparé à la réalité des choses.
L’Ile de France est devenue un nid à merde. Comme l’Europe d’ailleurs.
Paris intra-muros est plutôt bien sécurisé, forcément, il y a les ministères et tout le bazar… et justement des électeurs à chouchouter ! Vaudrait mieux pas que ça gronde.
- Je me rappelle d’un épisode dans lequel la grand-mère du jeunot (que l’on aperçoit au début de la bande annonce) était une ancienne militante communiste et qui narrait avec bienveillance et tendresse son passé et décidait alors de reprendre pour un petit instant ses anciennes activités d’extrême gauche afin de servir je ne sais plus quelle cause. ça y est, j’ai retrouvé, elle s’appelle Rachel Lévy (ça ne s’invente pas un nom pareil):
http://plus-belle-la-vie.france3.fr/?page=le-mistral&rubrique=personnages&id_rubrique=1&id_article=59
-  ll y a eu le petit blondinet qui était au “Front” et dont le passe temps favori était de tabasser des immigrés !!! ça en dit long sur la finesse de la propagande.
Mais comme disait Goebbels, plus c’est gros plus ça marche !
- Ils ne comprendront donc jamais ? L’idéologie ne cèdera-t-elle devant la vérité qu’au tout dernier moment ?
- Ah le coup du vieux de 75 ans qui a fait la guerre d’Algérie , utilise la gégène et a un prénom bien breton. mais où vont ils cherché tout celà.
Je me suis toujours demandé si les vieux acteurs qui cachetonnent pour ce genre de merde le faisaient parce qu’il fallait bouffer et ne se privent pas de glisser un buletin fn dans le secret des isoloirs ou bien croient ils réellement sauver le monde par le biais de leur pitoyable prestation.
- je suis déçu,ils auraient au moins put mettre le sosie de Le pen, pour faire le méchant de 75 ans au cas où les crétins qui regardent cette série n’auraient pas compris pour qui il ne faut pas voter !
Enfin, peut-être que je surestime les français… Ils sont tout de même plus de cinq millions chaque soir à regarder cette série… Et ça fait bientôt six ans que ça dure…http://fr.wikipedia.org/wiki/Plus_belle_la_vie
- j’ai eu d’excellentes nouvelles, des très jeunes, tout justes électeurs, confrontés dès leur plus jeune âge aux joies de la diversité…devinez ce qu’ils votent ? et poubelle la vie n’y pourra rien !
- J’ai eu la même nouvelle ce week-end, bon, ceux que j’ai rencontrés ne pourront voter que dans deux ans, mais la relève est là, et bien plus tenace que j’aurais pu l’imaginer !
- Je veux bien qu’à droite, on soit du genre conservateur, mais la gégène en 2010, ça fait plutôt ringard, à l’heure du polonium et autres joyeusetés !!
A quand un épisode avec des nervis d’extrême-droite qui font le coup du parapluie bulgare à des gentils militants de RESF ?
- La scène de torture qu’on voit au début, ca me rappelle… le gang des Barbares ! Avec Youssouf Fofana dans le rôle principal. On a une fiction d’un côté et un fait réel de l’autre.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Nous avons tous déjà mangé de la viande halal ou casher

Posté par neptuneparisi le 3 mars 2010

Pour des raisons culturelles ou économiques, les musulmans et les juifs pratiquants délaissent certains morceaux des animaux. Ceux-ci sont alors écoulés dans les filières «classiques».

Nous avons tous déjà mangé de la viande halal ou casherAlors que certains s’offusquent de voir des restaurants Quick proposer uniquement de la nourriture halal, il semble que nous mangions déjà de la viande rituellement abattue sans même le savoir ! 


 

«Sur trois animaux abattus rituellement, c’est-à-dire sans étourdissement préalable, presque deux seront en fait consommés par l’ensemble des consommateurs, toutes confessions confondues», assure l’OABA (Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs), une association impliquée dans la filière depuis 1961. Pourquoi ? Car les musulmans n’apprécient pas tous les morceaux de bœuf ou d’agneau. Pour des raisons culturelles et économiques, ils préfèrent les abats et les pièces à bouillir. Résultat : pour obtenir la quantité des morceaux halal désirée, bien plus de bêtes sont tuées que celles qui sont consommées par des musulmans. «Les filets et les entrecôtes, qui sont chers, sont donc souvent vendus dans le circuit classique», reconnaissent les professionnels. Dans la filière casher, plus restreinte, l’arrière des animaux n’est pas consommé. Seule une bête sur quatre abattues selon le rite juif serait finalement vendue dans le circuit casher.

Dès 2005, le Coperci (Comité permanent de coordination des inspections, qui regroupe l’inspection générale de l’administration, l’inspection générale de l’agriculture et le conseil général vétérinaire) soulignait la «part non négligeable» des animaux égorgés selon le rite musulman ou juif «vendue dans le circuit classique sans mention particulière». Le rapport ne fut jamais rendu public. Le sujet reste sensible. Les producteurs de viande comme les industriels craignent « de voir les clients se détourner d’une viande abattue rituellement, reconnaît-on à la Fédération nationale de l’industrie et du commerce en gros des viandes (FNICGV), alors qu’elle présente exactement les mêmes qualités alimentaires et gustatives que les autres. Seule la méthode d’abattage diffère» .

Débat européen 

 

 


 

En 2008, la Direction générale de l’alimentation estimait que 12 % des bovins et 49 % des ovins étaient tués rituellement. Alors que les pratiquants musulmans et juifs ne représentent au plus que 7 % de la population française. «Le nombre d’animaux abattus selon un rituel religieux dépasse très largement les besoins intérieurs des minorités religieuses concernées», a d’ailleurs conclu une enquête de la Commission européenne .

En clair, l’abattage sans étourdissement préalable est généralisé dans certains abattoirs. Car il ouvre plus de marchés : celui des religieux, que ce soit casher ou halal, et celui «classique» où cette viande est écoulée sans étiquette particulière, «sans parfois même que les détaillants soient informés», selon l’OABA . Le goût ne différerait pas, même si souvent les meilleures races, vendues sous label, restent, elles, dans les boucheries traditionnelles.

Ignorée du grand public, la présence de viande halal et casher dans le circuit classique fait l’objet d’un débat au niveau européen, au nom du bien-être animal. Une directive européenne impose l’étourdissement avant l’abattage et n’accorde qu’une dérogation aux cultes. La France, qui rassemble les plus importantes communautés musulmane et juive d’Europe, a plaidé avec succès pour préserver l’abattage rituel.

Mais la polémique a rebondi en 2009. Les Autrichiens ont établi une norme halal nationale et souhaiteraient qu’elle soit généralisée dans l’UE. Elle proscrit la mort sans étourdissement. Tandis que des députés européens insistent pour que les produits soient étiquetés, afin que les consommateurs sachent ce qu’ils achètent. Certains ne souhaitent pas manger un animal tué rituellement et craignent de financer à leur insu les cultes. Pour la viande casher, la confusion n’est pas possible, puisque la taxe religieuse est versée en bout de chaîne, par le consommateur qui achète labellisé. Dans le cas du halal, les abattoirs rémunèrent des sacrificateurs musulmans, agréés auprès de trois mosquées. Ceux-ci ne reversent aucun pourcentage à ces structures, mais acquittent une cotisation pour leur carte professionnelle (mon oeil !!!). « On ne peut pas dire que le halal finance le culte», assure Mohammed Moussaoui, le président du Conseil français du culte musulman.

Les pays de l’UE doivent décider s’ils souhaitent une norme générale halal, auxquels les fabricants pourraient adhérer. Les religieux, juifs ou musulmans, refusent l’étourdissement préalable et assurent qu’il n’abolit pas la souffrance de l’animal. Ils redoutent également que l’étiquetage spécifique «ne stigmatise» les communautés concernées.

L’Afnor (Association française de normalisation), chargée d’organiser la consultation en France, a déjà voté contre la mise en route d’une norme européenne. Mais la discussion se poursuit à Bruxelles.

- joe_french Je suis révolté qu on m’ai fait financer à mon insu les cultes juif et musulman. Faisont pression pour que l’information sur la technique d’abattage soit mise en avant sur l’emballage. en attendant je vais me faire un petit régime 100% pur porc.
-
Pin Deslande Mme Gabizon, vous écrivez :

« Alors que certains s’offusquent de voir des restaurants Quick proposer uniquement de la nourriture halal, il semble que nous mangions déjà de la viande rituellement abattue sans même le savoir ! »

Je vous prie de bien vouloir nous excusez de nous offusquer de ce fait, mais imaginez les retombés si un restaurant du type Quick ne s’était mis à faire des hamburger qu’à base de porc ???
De plus, vous semblez vouloir montrer que tout le monde a déjà mangé halal ou casher et que finalement ça n’est pas si grave. Moi je trouve ça très grave que des religions arrivent à s’imposer de cette manière dans mon pays supposé être laïc. Pour ma part, je ne mangerai plus de viande qui ne soit pas du porc sans qu’elle porte la mention « non halal » ou « non casher ».
- flambée67 12% de bovins et 49% d’ovins abattus « selon un rite religieux » pour 7% de musulmans et de juifs? Cherchez l’erreur!!! Et après on nous dit que les pratiques religieuses ne sont que d’ordre privé, de qui se moque-t-on? De plus, à notre insu, on nous impose la consommation de cette viande et de surcroît, on nous fait payer insidieusement une surtaxe quand on croit acheter de la viande normale ?!! Les représentants religieux redoutent une stigmatisation en cas d’étiquetage, mais c’est complètement hypocrite de leur part, car je pense que si nous faisions la même chose en leur faisant consommer des viandes non halal ou non casher à leur insu, ils crieraient au sacrilège et à l’intolérance. Comment accepter « sans broncher » le fait que certains nous imposent, petit à petit, leurs pratiques religieuses dans un pays soi-disant laïc? Cela devient récurrent et insupportable à la longue, nous avons, nous aussi, le droit au respect de nos croyances et de nos valeurs.
soazig11 Si tous les citoyens qui refusent de financer l’islam font comme moi, on va redonner un peu d’espoir aux éléveurs de la filière porcine bretons, les 50 centimes seront mieux utilisés dans leurs poches et le halal pourra miser sur une baisse du chiffre d’affaires.
(une campagne électorale menée en 2007 par le MNR dans certaines régions de France auprès des éleveurs de porcs, avec tracts à l’appui afin de leur faire prendre conscience du risque que faisait courir à leur activité la présence sur notre sol de plus en plus importante de musulmans, avait eu comme résultat… une seule réponse écrite d’un abruti qui criait au racisme ! Alors, comme disait l’autre : « tant qu’il y aura encore un peu d’avoine à l’écurie, les chevaux ne se mangeront pas entre eux ! et je rajouterai que certains méritent bien la m… dans laquelle ils se mettent eux-mêmes !)

- soazig11 Si on avait fait manger du porc par tricherie aux musulmans, la France serait déjà en feu, mais les chrétiens sont déjà des citoyens de seconde zone, on s’en fout, juste bons à payer, Y en marre! et j’envoie tout de suite et l’article et ce commentaire à toute ma liste de distribution qui j’en suis sûre fera de même avec les siennes. Trop c’est trop!
Déjà que mes impôts financent des mosquées, faut pas pousser !
-
Amesure-8104 C’est normal braves gens, la république islamique arrive à grands pas. Il faut bien que l’intendance suive. Et bientôt, ce ne seront plus les restaurants qui s’adapteront, ce sont les églises qui seront transformées en mosquées. La charia ne va pas tarder à être appliquée.

******************************************

L’école touchée 

L’émoi des premiers jours s’est heurté à la liberté du commerce. Les restaurants confessionnels fleurissent, et notamment les fast-foods halal. Le chiffre d’affaires du secteur de l’alimentation halal est évalué à 5,5 milliards d’euros en 2010, dont 1 milliard pour la restauration rapide, sachant que 5 millions de musulmans environ vivent en France, selon une étude du cabinet de conseil Solis.

Au-delà des sandwicheries spécialisées ou des kebabs, les chaînes de restauration rapide ne sont pas en reste. «La viande (exclusivement du poulet, NDLR) que nous vendons est halal», rappelle par exemple l’enseigne KFC, qui compte près de 100 restaurants en France. Mais KFC est régulièrement accusé de contourner les règles halal, en étourdissant les poulets avant leur mort, ce qui n’est pas accepté par un certain nombre de religieux. Des forums entiers sont consacrés à ces questions, car le halal est entouré de soupçon, faute d’une norme religieuse claire et d’une filière transparente.

Même ainsi, l’essor de l’alimentation halal se poursuit. Près de 60 % des «personnes d’origine musulmane», pratiquantes ou non, achètent systématiquement de la viande halal, selon une enquête Ifop révélée par Le Figaro en janvier. La progression du marché est essentiellement soutenue par la première génération des immigrés, avec «un rapport étroit à la religion». Mais, à l’instar de Quick, une nouvelle offre se développe à destination des générations suivantes qui ont «la culture de la grande surface, celle du fast-food», ­estime Abbas Bendali du cabinet Solis. Les adolescents se montrent souvent friands de halal, dans un bricolage identitaire.

La demande de viande confessionnelle touche aussi l’école. Mais la doctrine semble stabilisée, selon Christophe Herbert, qui dirige l’Association nationale des directeurs de la restauration municipale : la plupart des cantines offrent un plat de substitution les jours où le porc est au menu. Certaines villes vont plus loin et proposent des menus quotidiens sans viande, comme à Roubaix ou à Lyon. Un quart des enfants du primaire l’ont choisi, explique l’adjoint à la scolarité, Yves Fournel : «Depuis, je n’ai plus de demande de halal.»

**********************************************
Le marché halal est un « business énorme »  La certification halal crée un monopole sur la consommation de la viande halal, et les contrôleurs appliquent une taxe religieuse de certification qui fait entrer des millions d’’euros dans la caisse des organisations musulmanes et dont les mosquées
sont aussi bénéficiaires. Cela permet aux fournisseurs musulmans de s’emparer d’un marché gigantesque. Rien que pour la France, on cite le chiffre de 5 milliards d’euros* pour le « business halal ». Pour la certification de la viande halal en Europe a été créé « l’Institut européen de certification halal – The European Halal Certification institue », soutenu par le Conseil islamique pour l’’Allemagne.* Source émission TV :  C dans l’air et grandes surfaces Leclerc  Géant etc etc
Comme tout se passe entre musulmans, les non-musulmans sont nécessairement exclus de ce marché juteux. Le commerce de la nourriture halal est entre les mains des fournisseurs
musulmans. Le musulman va chez le boucher musulman, l’’épicier musulman, le poissonnier musulman, le boulanger musulman, le coiffeur musulman, le pharmacien musulman, le médecin musulman si possible. Il va à la banque islamique, à l’’agence de voyages musulmane, etc. Les Restos halal proposant une nourriture conforme aux règles de l’islam vont être répertoriés en Belgique et ailleurs, moyennant une redevance de 18,50 euros par mois hors taxe. Voilà encore un organisme islamique qui va rapporter. Ainsi, l’argent gagné n’’est pratiquement dépensé qu’entre musulmans qui se partagent les bénéfices à l’intérieur de la communauté, une sorte « d’’autarcie musulmane ».

L’’apartheid si critiqué en Afrique du Sud, est maintenant apprécié par les partis socialistes et écolos, et c’est dans des communes socialistes comme Molenbeek-Saint-Jean qu’on a supprimé la viande de porc en premier lieu. Les musulmans se plaignent d’islamophobie, etc., mais ils font tout pour vivre en dehors de la communauté européenne, des règles européennes, et de la culture européenne.
Comment prétendre qu’on est victime d’ostracisme, lorsqu’on fait tout pour se différencier des non-musulmans, dans une communauté fermée, où de plus en plus on impose les règles de la charia ici en Europe ? Une telle politique d’apartheid ne peut déboucher que sur une catastrophe.

Le Conseil européen pour la Fatwa, situé en Angleterre, chargé d’introduire la charia en Europe, a de l’avenir.
Pourquoi les défenseurs des droits de l’homme comme « La ligue des droits de l’Homme » ne demandent-ils pas l’’interdiction de ce Conseil contraire à la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, à la C.E.D.H, au droit européen et à l’ordre public ? La charia barbare serait-elle donc devenue acceptable pour la Ligue des Droits de l’’Homme, dans l’Union européenne, comme l’Angleterre semble le confirmer ?

Viande Halal :  http://www.chris-kutschera.com/Halal.htm

et : L’hallalisation : signe d’une islamisation de plus en plus visible et totalitaire  http://www.polemia.com/article.php?id=2731

 

Publié dans Non classé | 3 Commentaires »

Plainte en diffamation: Jacques Bompard répond à Jean-Marie Le Pen

Posté par neptuneparisi le 3 mars 2010

[Communiqué de presse de Jacques Bompard du 24 février 2010]

J’apprends que Jean-Marie Le Pen prétend vouloir porter plainte à mon encontre au motif que je lui aurais rappelé qu’il n’a guère travaillé dans sa vie. Cette plainte est nulle et non avenue car il n’y a bien évidemment aucune diffamation dans la phrase que M. le Pen cite. Je précise que cette phrase était une simple réponse à une des nombreuses et répétées bassesses dont M. Le Pen a le secret. J’ajoutais d’ailleurs, dans cette réponse, que M. Le Pen était devenu, à force de méchanceté et de mépris, la Tatie Danielle de la vie politique.

Cela étant, et puisque M. Le Pen souhaite transformer cette campagne électorale en un règlement de comptes envers ma personne, coupable à ses yeux d’avoir été réélu maire et conseiller général sans le FN et malgré le FN, j’ajouterai ceci : je n’ai aucune leçon à recevoir d’un monsieur qui vit depuis trente ans en rentier milliardaire grâce notamment à un héritage politique et pas grâce au fruit de l’exercice d’un métier.

Je n’en ai pas non plus à recevoir de la part d’un traître à ses idées et donc aux électeurs et aux militants qui lui ont fait confiance. Quand on déclare comme M. Le Pen l’a fait à la revue Flash que « les 5 piliers de l’islam sont compatibles avec les coutumes françaises », on est bel et bien un traître à ses idées, quand on dirige un parti ruiné financièrement, déserté par ses militants, en recul constant depuis des années, quand on n’a jamais gagné une seule élection ni été élu une seule fois au scrutin uninominal depuis un demi-siècle, on est un looser.

M. Le Pen a annoncé qu’il prendrait sa retraite après les élections régionales (1) pour se consacrer à la rédaction de ses Mémoires. Je lui suggère un titre tout à fait adapté à sa personnalité :  » après moi, le 
déluge «  
!Jacques Bompard

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Les Suisses ont simplement ce qu’il faut là où il faut !

Posté par neptuneparisi le 3 mars 2010

Islamisation : va-t-il falloir interdire les carnavals ?

LANGENTHAL : Dimanche, le carnaval de Langenthal, dans le canton de Berne, en Suisse, a failli mal tourner. En cause : un char transportant un minaret recouvert de l’affiche de la campagne électorale de l’UDC contre l’édification de minarets en Suisse. Une « provocation », selon la presse helvétique. « Une trentaine de jeunes d’origine étrangère, rapporte Le Matin, ont voulu prendre d’assaut le char », duquel un faux muezzin muni d’un mégaphone tenait paraît-il des propos peu aimables à l’égard des mahométans qui avaient obtenu l’autorisation d’édifier un minaret sur la mosquée de la ville ; décision remise en cause par le résultat de la votation du 29 novembre dernier.

Curieusement, les assaillis ne se sont pas laissé faire et ont repoussé les assaillants avec ce qu’ils avaient sous la main ou dans la main, à savoir leurs poings et des bouts de bois. Un « jeune d’origine étrangère » aurait eu un bobo à la tête avant que la police helvétique ne vienne s’interposer. Laquelle a ensuite expliqué par communiqué que « des participants ont provoqué des ressortissants étrangers du haut de leur char ». « Etrangers » ou « d’origine étrangère » ?

 Les Suisses ont simplement ce qu'il faut là où il faut !
Au nom de la « communauté islamique locale », Mutalip Karaademi, qui se présente comme un « Albanais de Macédoine », s’est inquiété que les organisateurs du carnaval aient ouvert « leur cortège à tous sans vérifier leur moralité ». Il ne parlait pas des assaillants. Selon Le Matin, cette critique a été « entendue par le comité du carnaval, [qui] a déjà fait savoir que les demandes seront étudiées soigneusement » à l’avenir.

Quant à Mutalip Karaademi, il n’entend pas céder à la décision majoritaire des Suisses concernant les minarets et promet d’en obtenir un pour la mosquée de Langenthal. Il est prêt à porter l’affaire devant le Tribunal fédéral et même devant la Cour européenne des droits de l’homme à Strasbourg.

[cc] Novopress.info, 2010, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
[http://fr.novopress.info]

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

La délicate lutte contre les «vols à la portière»

Posté par neptuneparisi le 3 mars 2010

Le Figaro – Par Christophe Cornevin
26/02/2010 | Mise à jour : 19:46
Réactions (104) .

-->

Rôdant sur les tronçons en travaux ou aux abords des tunnels, les voleurs profitent de ralentissements dus aux embouteillages pour passer à l'action.
Rôdant sur les tronçons en travaux ou aux abords des tunnels, les voleurs profitent de ralentissements dus aux embouteillages pour passer à l’action. Crédits photo : Le Figaro

Ces violentes agressions visant les automobilistes sont fréquentes entre l’aéroport de Roissy et Paris.La délicate lutte contre les «vols à la portière»

La rocambolesque affaire du vol, pour un préjudice déclaré de 4,5 millions d’euros de bijoux, dont a été victime l’héritière du maire de Kiev circulant en berline le 15 février dernier sur l’A1, a jeté une lumière crue sur un fléau endémique. Surnommé « vol à l’italienne » (mais c’est bien sûr, ce sont sûrement des gangs de Siciliens !) ou encore « vol à la portière », il met en scène au moins deux individus confondant les routes avec un terrain de chasse d’un genre particulier. À pied ou sur des scooters volés ou faussement plaqués, ils sélectionnent leurs victimes avec méthode : en général, des femmes dans des véhicules de luxe, des touristes lestés de devises circulant à bord de taxis et, parfois, des voitures diplomatiques…

Rôdant sur les tronçons en travaux ou aux abords des tunnels, ils profitent de ralentissements dus aux embouteillages pour passer à l’action. À l’aide d’un brise-glace (surtout en hiver), d’un culot (ils n’en manquent pas) de bougie automobile (lampe d’Aladin ?), de petits silex (on revient à l’âge de pierre) voire d’une massette (dans la culotte d’un zouave), l’un des voyous fait voler en éclats le pare-brise ou une vitre arrière quand les portières sont verrouillées. Il passe le bras dans l’habitacle – quand il ne s’y engouffre pas – et s’empare des valeurs, manteaux ou sacs à main laissés en évidence. Son complice s’interpose en cas de résistance et le binôme s’esquive en slalomant entre les files. L’attaque n’excède guère les deux minutes.

« Une délinquance difficile à traiter » 

 

« Le 22 janvier dernier, vers 19 h 30, au retour d’un salon de la décoration à Villepinte, je roulais au pas sur l’autoroute A1 quand j’ai vu un type en capuche courir devant mon capot, témoigne Véronique, chef d’entreprise de communication. À peine le temps de m’exclamer, l’inconnu venait de casser le carreau d’une Porsche Cayenne sur la file d’à côté, immatriculée à l’étranger et occupée par quatre personnes. Une femme à l’arrière, tétanisée, n’a pas eu la force de hurler quand on lui a arraché son sac. Le voleur a disparu dans un souffle derrière un talus, où se trouve un squat. Maintenant, même au volant de ma petite japonaise, j’ai peur lorsque je repasse dans le secteur. » (la peur est le commencement de la sagesse… et peut-être du changement de bulletin de vote ?) « Très déterminés, ces délinquants n’hésitent pas à violenter les plus récalcitrants, note un responsable de la sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis, département où ce type d’agressions est courant. Une femme a récemment failli perdre un doigt en s’accrochant à l’anse de son sac. »

« Apparus en France dans les années 1990, les vols à la portière ont explosé au début des années 2000, notamment dans la capitale, rappelle-t-on à la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP). Jusqu’en 2005, il pouvait y avoir une douzaine de faits par jour ! » (même des édiles communistes et socialistes du 9-3 y ont eu droit, éjectés avec violence : justice immanente ?). Depuis, la mobilisation d’un groupe spécialisé au sein du Service d’investigation transversale a fait chuter les faits constatés de 54 % une seule année. « Cette délinquance est difficile à traiter car les auteurs restant non identifiables par les victimes sidérées par l’agression. Cependant, plusieurs équipes ont été démantelées », se félicite un commissaire parisien. En mars 2008, un gang de quinze personnes – dont trois mineurs – (sans doute des Italiens ou des Suédois bien bronzés… comme sur la photo ?), interchangeables au gré des circonstances et utilisant des motos volées, avait été confondu en Seine-Saint-Denis après une étourdissante série de 88 agressions !
« Depuis 2007, cette délinquance poursuit sa baisse mais semble avoir atteint un seuil plancher, précise la Préfecture de police. Les vols à l’arraché et à “l’italienne” recensés sont passés en Ile-de-France de 1 145 à 1 022 faits entre 2007 et l’année dernière . »

Outre l’A1 entre l’aéroport de Roissy et Paris, en particulier le tunnel du Landy vers Saint-Denis et la porte de la Chapelle, la RN1 à hauteur de Pierrefitte ou encore le centre-ville d’Aubervilliers sont décrits comme des « abcès de fixation récurrents » en région parisienne. En province, seule la Côte d’Azur, notamment en été, supporterait la comparaison. De manière préventive, les forces de l’ordre prodiguent quelques conseils. À commencer par « cacher les sacs sous le siège passager » ou les placer « avec prudence, le long des jambes du conducteur ». Du bon sens, pour éviter le drame. (il vaudrait mieux prévoir un instrument tranchant à planter dans le bras du « subtilisateur » !)

- Pierre4 Plus facile pour la police de matraquer les conducteurs qui dépassent la vitesse autorisée de 5 km/h que de matraquer les voleurs à la portière. Ainsi va ce pays appelé autrefois France.
-
Pauvre France15 mais cette photo est ignoble !!!!!! que fait la ligue des droits de l’homme ? Mais c’est une provocation à la haine r… non je ne voulait pas dire cela … repentance immédiate !
-
Patico Ce qui est difficile ce n’est pas tant de les arrêter, mais de les faire condamner.
-
rmh « La délicate lutte contre les «vols à la portière» », effectivement, le problème est traité avec une délicatesse qui laisse rêveur !
-
jlgin Avec 1500 caractères maximum pour ma réponse il n’est pas possible de dresser la liste des zones de non-droit en France, mais il y a longtemps que l’on connait des quartiers de Marseille, Avignon, Nimes, Lyon, Toulouse, Nice où la police ne va plus et qu’il est de fait peu prudent de traverser, surtout la nuit.
C’est sûr que dans ces coins il y aurait des charters entiers à remplir…
-
Gérard Rolland Facile de comprendre ces voyous pas de prolèmes en cas d’arrestation une heure après ils sont libre en attendant la super clémence des juges , comme les jeunes qui volent les gens dans le métro les policiers passent leur temps à les arrêter et les relâcher. Payer les policiers à ça c’est grave.
-

   createCheckbox(« msg_read_form », « msgId », LABEL_MARK_UNREAD, « msgid1″, false, « markUnread(document.msg_read_form.FOLDER.value,document.msg_read_form.IDMSG.value,’msg_read_form’ ,’msgId’ ,’msgid1′) », 14);

coche_off Marquer comme non lu

 

 

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?