Le coût réel de l’immigration en France

Posté par neptuneparisi le 27 juin 2009

14ème étude publiée par Contribuables Associés réalisée par Jean-Paul Gourévitch,expert international en ressources humaines, spécialiste des migrations.

L’immigration, combien ça coûte ? Ce thème est si lourd d’enjeux politiques que le seul fait de poser la question dérange ou provoque.

Au bout du compte, ce sont pourtant les contribuables qui financent les migrations. Il est donc souhaitable, pour se faire une opinion sur le bien-fondé des politiques conduites dans ce domaine, d’en identifier et d’en évaluer les paramètres financiers

C’est à cet exercice que s’est livré, avec un souci de l’exactitude exempt de tout a priori idéologique, Jean-Paul Gourévitch, expert international en ressources humaines. Dans l’étude que nous publions, il compare les dépenses annuelles que l’Etat consent pour les immigrés (71,76 milliards d’euros) avec les recettes qu’il encaisse de leur part (45,57 milliards d’euros), soit un solde négatif de plus de 26 milliards – soit près des 3/4 du déficit public.

Enfin, il évalue les investissements engagés par l’Etat pour contenir les flux migratoires ou faciliter l’intégration des immigrés et de leurs enfants (10,81 milliards d’euros). Au terme de cette analyse, il présente les solutions qui permettraient de réduire les coûts de l’immigration.

 

http://www.contribuables.org/boutique/catalog/product_info.php?cPath=25&products_id=45

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

La Turquie a été satisfaite par Nicolas Sarkozy

Posté par neptuneparisi le 27 juin 2009

Ankara se réjouit de la nomination de Pierre Lellouche

H_4_ill_1205946_egemen-bagis Pierre Lellouche, le nouveau secrétaire d’État français aux affaires européennes qui est un fervent militant de l’adhésion de la Turquie à l’Union, est « un de mes très bons amis » a confié le ministre turc chargé des affaires européennes, Egemen Bagis, à un groupe de journalistes européens qu’il avait invités à déjeuner, aujourd’hui, à la résidence de l’ambassadeur de Turquie (les pâtisseries turques sont une merveille ;-)). « C’est un intellectuel de qualité qui comprend les implications à long terme des problèmes ». Bagis estime que « si Nicolas Sarkozy, qui le connaît bien, l’a nommé à ce poste, c’est pour une bonne raison. Je crois qu’il va influencer les autres membres du gouvernement, qu’il va les convaincre des avantages de l’adhésion de la Turquie et qu’ainsi le bon sens va prévaloir à la fin. Pierre peut être un bon catalyseur ».

Les Turcs confient qu’ils ont voté pour lui, lorsqu’il s’est présenté à la présidence de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, en novembre 2004, alors que les Britanniques, eux, faisaient campagne contre son élection… Lellouche, par ailleurs membre de la « Trilatérale », créée par le groupe Bilderberg et le « Council on foreign relations », a finalement été élu et a présidé cette assemblée consultative de 2004 à 2006. Un service qui créait des liens.


Au cours de ce déjeuner, le jeune ministre (39 ans), qui fait partie de l’aile libérale de l’AKP, a plaidé avec passion pour l’adhésion de son pays à l’Union. « La Turquie n’acceptera rien de moins que l’adhésion pleine et entière. On est enceinte ou pas et si on l’est, on accouche d’une adhésion, pas d’autre chose ». Pour lui, « le temps travaille en faveur de la Turquie. Aujourd’hui, elle a besoin de l’Union. Dans dix ans, ce sera l’inverse ». Car il ne doute pas une seconde que son pays « sera complètement différent dans dix ans comme il l’est aujourd’hui par rapport à ce qu’il était il y a dix ans ». Et d’énumérer la liste impressionnante des réformes adoptées par les différents gouvernements (de l’abolition de la peine de mort à la reconnaissance des droits des minorités en passant par l’égalité homme/femme, etc.) pour se mettre au diapason des normes européennes : « nous faisons les réformes, car nous croyons qu’il est bon que la Turquie vive selon les standards démocratiques et économiques de l’Union ». Il rappelle que le projet de la Turquie moderne, née de la volonté d’Atatürk, était de transformer son pays en un « État occidental, démocratique, civilisé ».

Pour Egemen Bagis, la Turquie a des chances d’être prête à adhérer entre 2014 et 2019, même s’il ne veut pas donner de date trop précise. Il ne craint, en tout cas, pas les référendums qui auront lieu dans plusieurs pays européens pour ratifier l’adhésion (sans doute en France) : « la majorité des opinions publiques comprendra l’intérêt de l’adhésion de la Turquie, j’en suis sûr ». Et d’ironiser : « ce seront peut-être les Turcs qui refuseront d’adhérer lors du référendum que nous organiserons sans doute ».

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2009/06/ankara-se-r%C3%A9jouit-de-la-nomination-de-pierre-lellouche.html

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

L’avion solaire enfin dévoilé

Posté par neptuneparisi le 27 juin 2009

L’avion solaire enfin dévoilé

A la tête du projet Solar Impulse, les Suisses André Borschberg et Bertrand Piccard ont présenté près de Zurich le prototype de leur avion révolutionnaire

Albert de Monaco, parrain du projet, avait fait le déplacement pour la présentation de l’avion solaire (Coffrini/AFP).

Six ans après la première étude de faisabilité, le projet Solar Impulse est devenu une réalité. Le premier avion solaire, capable de voler jour et nuit sans la moindre goutte de pétrole a été dévoilé vendredi 26 juin à Dubendorf, près de Zurich (Suisse), lors d’une cérémonie réglée comme un show hollywoodien.

Huit cents personnes, dont plus de deux cents médias internationaux, avaient fait le déplacement jusqu’au hangar où l’aéronef était en cours de montage depuis plusieurs mois. Des parrains du projet, tels qu’Albert de Monaco ou l’explorateur français Jean-Louis Etienne, étaient présents. Moritz Leuenberger, conseiller fédéral suisse chargé des transports et de l’énergie, avait aussi tenu à marquer l’événement, ainsi que le président de l’IATA (Agence internationale du transport aérien) et les dirigeants des nombreuses entreprises partenaires. L’événement était également suivi en direct depuis la Chine, probable escale d’un tour du monde programmé pour 2012.

Vingt mois après la révélation, en novembre 2007, du « design » définitif de cet avion unique (dont l’envergure de 63 mètres le rend comparable à un avion de ligne mais dont le poids, 1600 kg, ne dépasse pas celui d’une voiture et dont la puissance équivaut à celle d’un scooter), le prototype HB-SIA s’est enfin offert aux regards, lors d’un moment visiblement riche en émotions pour l’équipe, à laquelle Bertrand Piccard et André Borschberg, les deux patrons et futurs pilotes de Solar Impulse, ont rendu un hommage appuyé.L’avion solaire enfin dévoilé pix_trans

Un symbole de promotion des énergies renouvelables

pix_trans« Hier, c’était un projet, aujourd’hui, c’est un avion, demain, ce sera un symbole de promotion des énergies renouvelables », a affirmé Bertrand Piccard, pour qui « la plus grande aventure du XXIe siècle ne consiste pas à retourner sur la Lune, mais à se rendre indépendant des énergies fossiles ». « Solar Impulse n’est pas seulement un avion, mais aussi un message. Vous avez vu l’avion, repartez avec le message », a encore martelé le petit-fils du physicien Auguste Piccard, qui veut voir dans cette audacieuse entreprise « le symbole d’une société qui a besoin de changer d’état d’esprit » pour préparer le monde de demain. La technologie existe, il nous faut de l’audace, du courage politique et la volonté de modifier nos comportements quotidiens, a-t-il conclu en substance.

En attendant, l’oiseau géant, qui n’offre qu’une seule place (celle du pilote) doit encore se préparer à prendre l’air, selon un programme d’essais très progressifs, supervisé par l’ancien astronaute et pilote d’essai suisse Claude Nicollier. Le prototype devrait quitter le sol avant la fin de l’année et accomplir son premier grand vol au printemps 2010. L’aventure ne fait que commencer.

pix_trans
ARNAUD SCHWARTZ, à Dubendorf (Suisse)

http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2379606&rubId=1099

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Démantèlement d’un réseau de proxénétes marocains à Orange

Posté par neptuneparisi le 27 juin 2009

MARSEILLE (AFP) – Démantèlement d’un réseau de proxénétes marocains à Orange

Dix personnes, dont le président de l’association gérant la principale mosquée d’Orange, ont été interpellées, soupçonnées d’avoir monté un réseau de proxénétisme adossé à une filière d’immigration clandestine, a-t-on appris jeudi de source proche de l’enquête.

Les activités du réseau, remontant à 1996, constituent « une véritable traite d’êtres humains », a-t-on ajouté.

Le président de l’association « Lumière de Dieu », âgé de 55 ans, de nationalité marocaine et résidant en France, trois de ses fils adultes, une Marocaine de 40 ans ainsi que cinq femmes prostituées dont trois en situation irrégulière ont été interpellées mardi par la police, a-t-on précisé, soulignant que la gestion de la mosquée n’avait rien à voir avec le réseau démantelé.

Le principal suspect usait de son influence auprès des familles souvent modestes de la communauté marocaine, notamment pour les aider à faire venir des parentes clandestinement ou en falsifiant des papiers administratifs.

L’une des femmes interpellées, âgée d’une vingtaine d’années et qui ne parlait pas un mot de français, avait ainsi été enfermée dans le coffre d’une voiture particulière pour franchir les frontières.

Les jeunes femmes, hébergées chez d’autres femmes déjà prostituées dans le réseau, étaient progressivement poussées à se prostituer sous la contrainte pour rembourser leur voyage, facturé jusqu’à 7 ou 8.000 euros, avec la promesse d’obtenir une régularisation pour rester en France.

Le principal suspect avait acheté une dizaine d’appartements, qu’il avait commencé à revendre en 2007 lorsque de premiers témoignages l’ont mis en cause. Ses trois fils, qui tenaient un bar à Orange nommé « Le France », faisaient le coup de poing en cas de besoin et l’une des femmes prostituées les a accusés de viol. Les dix personnes interpellées, soupçonnées de proxénétisme aggravé, blanchiment d’argent en bande organisée et aide au séjour illégal, étaient toujours jeudi soir en garde à vue, qui peut durer 96 heures, au commissariat d’Avignon.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Fillon : les déficits compromettent « la survie même » de nos économies

Posté par neptuneparisi le 27 juin 2009

NOGENT-LE-ROTROU (Eure-et-Loir), (AFP) -

Le Premier ministre François Fillon a estimé vendredi que les déficits structurels atteignaient « des niveaux qui peuvent compromettre la survie même de nos systèmes économiques si nous ne parvenons pas à les maîtriser ».

« Je le dis clairement: nos déficits structurels doivent être combattus sérieusement et courageusement », a déclaré le chef du gouvernement lors d’un déplacement à Nogent-le-Rotrou les distinguant des « déficits » liés à la crise et « nécessaires à la croissance ».

Les déficits structurels « atteignent aujourd’hui des niveaux qui peuvent compromettre la survie même de nos systèmes économiques si nous ne parvenons pas à les maîtriser », a-t-il ajouté.

Pour autant, il a de nouveau promis qu’il n’y aurait « pas de politique de rigueur, pas de hausse des prélèvements obligatoires ».

« Mais en même temps nous allons continuer à nous battre pour réduire les dépenses de l’Etat », a-t-il encore dit, mettant en garde dans le cas contraire contre « un endettement qui pèse lourdement sur la compétitivité économique de notre pays sans parler de ce que nous léguons aux générations qui vont nous suivre ».

Fillon : les déficits compromettent

Selon M. Fillon, une hausse des impôts « dans un pays qui a déjà les records du monde dans ce domaine n’aurait pour seul résultat que de briser la reprise économique lorsqu’elle sera au rendez-vous », confirmant l’engagement de Nicolas Sarkozy devant le Congrès.

Alors que le gouvernement s’apprête à lancer un grand emprunt national pour financer ses nouvelles « priorités » et que le déficit public atteint un record historique, François Fillon a justifié les « dépenses et donc certains déficits liés à la crise ou à l’investissement qui sont nécessaires à la croissance future ».

« Les sacrifier serait totalement suicidaire, a-t-il jugé, nous devons avoir une politique qui conduit à réduire les dépenses publiques structurelles et en même temps investir massivement dans les secteurs technologiques, dans les secteurs d’avenir, dans la formation, dans l’innovation et dans la recherche ».

« Toutes les dépenses structurelles doivent être scrutées, évaluées et si possible réduites. Depuis des années notre laxisme budgétaire ronge les capacités d’action de la puissance publique, démobilise l’Etat, décourage les entrepreneurs et érode notre compétitivité », a-t-il souligné.

« In fine, il ne faut pas s’y tromper c’est notre pacte social lui-même qui est mis en danger par ce laxisme budgétaire (…) L’ère de la facilité est terminée, la crise est d’une certaine façon l’életrochoc qui nous dévoile cette vérité », a ajouté le chef du gouvernement.

Mercredi, François Fillon avait déclaré qu’il ne « renoncerait jamais » à « la lutte contre les déficits » publics, réaffirmant que le budget 2010 serait « un budget de stricte reconduction des dépenses ».

pix_trans

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Commande d’un deuxième sous-marin nucléaire Barracuda

Posté par neptuneparisi le 27 juin 2009

PARIS (AFP) –

Le ministre de la Défense Hervé Morin a commandé vendredi un deuxième sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) de nouvelle génération Barracuda au constructeur naval militaire DCNS et à Areva-Technicatome (Areva-TA), chargé de la « chaudière nucléaire ».

« Le programme Barracuda, qui prévoit la livraison de six sous-marins entre 2017 et 2028, représente 7,9 milliards d’euros et fournira du travail à plusieurs milliers de salariés », a rappelé la Délégation à l’information et à la communication de la défense (DICOD) dans un communiqué.

Il « assurera jusqu’en 2027 une part très significative de l’activité de DCNS, d’AREVA-TA, du commissariat à l’énergie atomique (CEA) et de plus de 100 PME », a souligné la DICOD.

La notification du contrat du deuxième Barracuda est intervenue le jour même où commençait l’assemblage de la coque du premier exemplaire, le Suffren, a-t-elle précisé.

« Caractérisés par leur discrétion et leur capacité à chasser et à frapper, les SNA sont engagés sur tous les théâtres d’opération maritimes (Atlantique, Méditerranée, océan Indien, etc.) », rappelle-t-elle.

Le programme Barracuda vise à remplacer les six SNA de type Rubis, en service pour certains depuis plus de 20 ans et qui termineront leur carrière avec une trentaine d’années de navigation.

Les Barracuda, à propulsion nucléaire mais dotés d’un armement conventionnel, contrairement aux sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE), seront armés de la future torpille lourde Artemis, du missile antinavire Exocet et du futur missile de croisière naval.

Le spectre de leurs missions est particulièrement large: renseignement, opérations spéciales (avec le déploiement de commandos et de forces spéciales), mouillage de mines, lutte contre les navires de surface et anti-sous-marine, frappes en direction de la terre…

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Editeurs et contre-pouvoir, la liberté d’expression en question

Posté par neptuneparisi le 26 juin 2009

www.tatamis.fr                un site à voir

 

Tatamis publie en priorité des livres qui sont dans la légalité mais qui sont refusés par d’autres maisons pour des raisons de collusion d’intérêt, de politiquement incorrect et/ou parce que l’auteur n’est pas encore connu.
Tatamis publie des livres d’enquête et d’analyse qui permettent de mieux comprendre notre monde, qui se basent sur des faits concrets et vérifiables.
Chaque année, de nombreux livres d’enquêtes sont refusés par des maisons d’édition, ou ne leur sont tout simplement pas soumis car les auteurs savent qu’ils n’auront aucune chance d’être publié. Outre la qualité de leur travail, c’est avant tout la frilosité des entreprises du Système à publier des enquêtes journalistiques critiques sur le Système, et à les défendre malgré toutes les pressions qui pourraient peser sur elles, qui créent cette censure.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Vive le mariage !

Posté par neptuneparisi le 21 juin 2009

M « Selon l’Institut national d’études démographiques, le risque qu’un couple de concubins sans enfant se sépare est six fois supérieur à celui d’un couple marié, sur dix ans (et deux fois supérieur quand il y a un enfant). Une autre étude de l’Ined montre que le taux d’échec scolaire s’accroît nettement après la séparation des parents : 22 % des enfants d’employés quittent l’école sans aucun diplôme quand leurs familles sont désunies, 11 % seulement dans le cas contraire. Aux États-Unis, la moitié des enfants qui vivent dans un ménage dirigé par une femme seule sont en situation de pauvreté. D’autres travaux américains établissent un lien entre l’absence du père et la délinquance des adolescents.

C’est ce que souligne James Q. Wil­son, professeur de science politique à Harvard, dans son livre The Marriage Problem. Cet universitaire s’appuie sur de nombreuses études pour conclure que les couples mariés se déclarent plus heureux que ceux qui ne le sont pas, ont des revenus supérieurs et sont en meilleure santé. Ce constat a conduit l’administration Clinton (dé­mocrate) à sou­tenir les familles biparentales, puis l’administration Bush (conservatrice) à débloquer 300 millions de dollars en faveur du ma­riage : primes de mariage, cours de préparation, etc. »

 

http://lesalonbeige.blogs.com/

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Réaction de Mgr Aillet à la tenue de la « gay pride » à Biarritz

Posté par neptuneparisi le 21 juin 2009

Mgr Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron a réagi sur le blog de son diocèse à la tenue samedi 20 juin d’une « gay pride » dans les rues de Biarritz :

Mgr aillet  » L’organisation de la « Gay Pride 2009 » à Biarritz samedi 20 juin, ne peut que susciter mon indignation, comme elle suscite la réprobation de nombreuses familles et de nombreux habitants, quelles que soient leurs convictions religieuses. En effet, la participation à cette manifestation des « Sœurs de la perpétuelle indulgence », association notoirement connue pour son anticatholicisme et ses provocations blasphématoires , constitue un véritable outrage pour la foi catholique et pour la vie religieuse qui caractérisent si fortement l’âme, la culture et les traditions du Pays basque.
L’Eglise entend défendre et promouvoir, en toutes circonstances, la famille fondée sur le mariage entre personnes de sexe différent ainsi que le droit de chaque enfant d’être élevé par un père et une mère. Elle récuse, par conséquent, les revendications tapageuses dont la « Gay Pride » se fait l’écho au nom d’une infime minorité de nos concitoyens, mais elle respecte éminemment les personnes homosexuelles et compatit avec sollicitude aux souffrances et aux difficultés qui sont si fréquemment les leurs. Elle proclame que tout homme est enfant de Dieu et que chacun est appelé à la conversion et à la sainteté. »

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2009/06/r%C3%A9action-de-mgr-aillet-%C3%A0-la-tenue-de-la-gay-pride-%C3%A0-biarritz.html

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

NOS AMIES LES BELPHÉGORS !

Posté par neptuneparisi le 21 juin 2009

Par Philippe Randa 

http://www.philipperanda.com/

Décidément, la France multiraciale, multiconfessionnelle, tolérante et antiraciste à ses heures, repentante le reste du temps, ne cesse de  » poser problème « , selon une moderne expression.

Dernier exemple en date, le port de la burqa : 58 députés de toutes tendances politiques soutiennent en effet la proposition du député communiste André Gérin de créer  » une commission d’enquête sur la pratique du port de la burqa et du niqab « , tandis que le ministre de l’Éducation nationale, Xavier Darcos, juge de son côté qu’il s’agit ni plus ni moins d’une forme d’ » oppression « . La classe politique est d’ailleurs quasi unanime à s’élever brusquement contre la présence de ces Belphégors qui se multiplieraient dans nos rues.

Fort bien, mais à quel titre interdire la manifestation de cette si contestée et pourtant fort incontestable pratique religieuse ?

À celui de la condition féminine ?  » Injure à la femme et à sa dignité « ,  » prisons mobiles « ,  » avilissement de la femme envers son mari « , etc, veut-on nous persuader. Certains esprits grincheux pourraient faire remarquer que, dans le même temps, notre société laisse libres les dames de se dévêtir comme cela leur chante dans des magazines pas forcément spécialisés, au cinéma ou dans d’innombrables publicités… que des parents tolèrent que leurs fillettes se culottent de strings tout en se peinturlurant outrageusement le groin… ou que les épouses puissent (tout comme leurs maris d’ailleurs) se percer les naseaux, les mamelles, le nombril ou la salle des fêtes : toutes modes et pratiques aussi élégantes que fort dignes et surtout des plus libératoires pour nos amies les femmes, n’est-ce pas ?

À celui de la religion ? Impossible quand on autorise la circoncision, soit une incontestable mutilation physique, qui plus est généralement pratiquée sur des enfants ! À celui de la laïcité de notre société ? Gênant quand on bannit quasi-systématiquement des menus scolaires ou de la plupart des collectivités la viande de porc et qu’on aménage des horaires particuliers dans les piscines municipales pour que ces dames puissent s’ébrouer loin des regards concupiscents…

À celui du trouble à l’ordre public ? Le passage de silhouettes  » emburqanées  » sur la voie publique est en tout cas moins bruyant que la première Gay Pride venue, pourtant si encensée par nos médias.

À celui de la lutte contre la soumission aux mâles ? Mais  » si certaines femmes souffrent de ce voile qui les ensevelit de la tête au pied, la majorité a volontairement adopté cette tenue », tranche dans Le Figaro (18 juin 2009) Bernard Godard, spécialiste de l’islam.

À celui de la nécessaire éducation à apporter à des populations culturellement défavorisées ? Non plus, car  » … beaucoup ont la nationalité française. Et l’on compte pas mal de converties dans leurs rangs « , constate un ancien du Bureau des cultes au ministère de l’Intérieur.

Comble de contrariété laïque, le président américain Barack Obama a lui-même reconnu la semaine dernière au Caire qu’ » on ne peut dissimuler l’hostilité envers une religion derrière le faux-semblant du libéralisme. « 

Contrairement à leur célèbre ancêtre qui ne hantait les salles du Louvre que de nuit, nos Belphégors modernes ont le mauvais goût, elles, de sortir en plein jour. Reconnaissons que c’est surtout cela qui gêne tous ceux qui ont prôné  » plus, encore plus, toujours plus d’immigration  » et ont transformé la France en une boîte de Pandore dont ils ont grand peine désormais à maintenir le couvercle fermé.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

12
 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?