Laurence Ferrari ou la caricature du journalisme moderne

Posté par neptuneparisi le 22 avril 2009

De Patricia Gibeau responsable fédérale du M.N.R.87 :

Etonnée, stupéfaite, je le suis de jour en jour après le journal télévisé de Laurence Ferrari qui nous annonce tout bonnement qu’ il n’y a pas de violence dans les bus : raison déterminante, une équipe de journalistes a suivi une nuit durant un bus et résultat, il ne s’ est rien passé, donc il ne se passe jamais rien!! Mais enfin Laurence Ferrari, je n’ ose pas penser que vous croyez encore au Père Noël, et pire, que vous ayez le culot de transmettre de telles …neries dans le journal télévisé et d’ entraîner les téléspectateurs dans vos rêves loin des soucis.

http://mnr87.unblog.fr/

« CHERS TELESPECTATEURS BONSOIR,
TOUT LE MONDE IL EST BEAU – TOUT LE MONDE IL EST GENTIL ,
JE M’APPELLE LAURENCE FERRARI »

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Poursuites contre le policier à l’origine de la diffusion de la vidéo d’une agression (suite)

Posté par neptuneparisi le 22 avril 2009

Commentaire d’un lecteur du Figaro suite aux poursuites en justice contre le policier à l’origine de la diffusion de la vidéo vue par des centaines de milliers d’internautes où l’on assiste au lynchage d’un jeune homme dans un bus (le policier a été « conseillé » par la suite de modérer les commentaires non politiquement corrects en trouvant même des excuses à ses agresseurs) :

« Prévisible et désespérant… » 16/04/2009 à 15:28
« On sombre dans le ridicule le plus total.

Quelle immense tristesse que de vivre la fin de notre civilisation en direct, quelle difficile épreuve que de voir ce peuple qui a tant lutté pendant des siècles pour sa Liberté, se soumettre à toutes les barbaries par lâcheté et bien-pensance, quel supplice que de se réveiller chaque jour et de se demander quel affront on va bien pouvoir connaître aujourd’hui…

Ce pays n’a finalement que ce qu’il mérite, quand on voit l’acharnement de certain(e)s pour détruire ce qui faisait notre force et notre grandeur, on ne peut que se résigner à disparaitre, à quoi bon vouloir défendre et aimer une nation qui ne s’aime plus elle-même, à quoi bon vouloir lutter pour conserver nos valeurs républicaines et éclairées, quand la majorité s’escrime à nous livrer à l’obscurantisme, à quoi bon continuer de croire en un monde meilleur, quand chaque jour des millions de gens bâtissent, avec le sourire, les murs de leur propre prison…

Aujourd’hui, je l’avoue, je suis abattu, las et consterné tant notre combat pour une certaine idée de la France semble perdu d’avance, alors, continuons de faire semblant de vivre et marchons la tête baissée, il faut bien l’admettre, nous sommes foutus… »

Commentaires MNR45 : Ce commentaire, qui a été pris parmi d’autres, est néanmoins représentatif de ce que de plus en plus de personnes pensent tout bas. Nous ne sommes évidemment pas d’accord avec la conclusion : le fait qu’il y ait une multitude de nationaux qui croient fermement que la situation n’est pas réversible, et prêts à se battre, montre que nous ne sommes pas « foutus ». C’est une conviction.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Discours de Annick MARTIN, secrétaire générale du MNR

Posté par neptuneparisi le 22 avril 2009

Lille – 18/04/09

« Ce n’est pas la force mais la persévérance qui fait les grandes oeuvres »

Notre courant politique est arrivé à la croisée des chemins : un cycle se termine, celui du lepénisme et c’est à nous qu’il appartient désormais de déterminer l’avenir de ce que j’appelle par commodité de langage  » la famille nationale  ».

Notre réunion aujourd’hui, à Lille, est la preuve qu’une volonté émerge de toutes parts pour transformer cette famille nationale émiettée et dispersée en une véritable force d’avenir. Et je suis à la fois fière et heureuse au nom du MNR que j’ai l’honneur de représenter, de participer à ce que je crois être la naissance d’un grand pôle national.

Mais avant de crier victoire, je veux rappeler quelque chose de fondamental. Un rassemblement, une alliance, un regroupement, appelons cela comme on veut, cela ne se décrète pas d’en haut, en imposant tel ou tel cadre, selon des négociations menées par les seuls dirigeants, loin des militants et du terrain. Non. Le vrai rassemblement se fait par la base, par la volonté des militants, par la confiance acquise ou retrouvée dans le travail en commun, sur le terrain, face aux difficultés.
Agir ensemble, agir groupés, travailler à des objectifs communs, c’est ainsi que nous allons construire ce pôle national solide et efficace. Et je dis bien construire et non reconstruire. Il ne s’agit pas en effet de reconstituer un FN bis, ni dans le fonctionnement, ni dans la tactique, ni dans les dérives programmatiques.

Construire une nouvelle force politique nationale ? Les sceptiques me diront que ce n’est pas possible, que les formations en présence sont éparpillées, trop nombreuses et trop variées : le MNR, le Parti de la France, la NDP, le Front régional de PACA, les identitaires, les amis de Jacques Bompard, les clubs de réflexion… je suis persuadée au contraire que la multiplication des courants et des formations n’est pas un obstacle majeur à la création d’une vraie force et que face à nos adversaires, plus nous serons nombreux, plus nous serons puissants.
Nous pouvons faire de cette variété un atout formidable qui nous permettra de coller à la réalité sociologique ou régionale. Mais pour cela nous devons travailler ensemble en complémentarité et non en rivalité.

Je suis confiante, il n’y aura pas de cacophonie car en ce qui concerne les convictions qui nous animent, je n’ai aucun doute !

Je sais que nous avons tous à coeur de défendre notre peuple, même s’il nous déçoit parfois, de faire reculer le mondialisme et son cortège de conséquences néfastes : immigration, islamisation, délocalisations, désindustrialisation, chômage, perte de notre identité et recul de nos valeurs. Je n’ai aucune inquiétude à cet égard. Et les élections européennes vont prouver que nous sommes capables de travailler main dans la main.

Oui, ces élections européennes sont capitales, certainement pas par leurs résultats, puisque nous savons déjà que les Français écoeurés par le traité de Lisbonne imposé par Sarkozy alors qu’ils avaient dit NON au TCE, vont boycotter ce scrutin ; mais elles sont capitales parce qu’elles vont être pour nous l’occasion de tester notre capacité à travailler ensemble sur un objectif précis, dans un esprit de camaraderie et d’entraide.
Je sais que nous sommes capables de le faire dans le respect de la diversité et de l’identité de chacun. Nous sommes capables aussi, pour la France, pour les valeurs que nous défendons, de faire taire les rancoeurs et les déceptions.

Ici, dans la circonscription du grand Nord-Ouest, notre tête de liste est Carl Lang. Nous avons confiance en l’homme, nous avons confiance en ses convictions. Déjà les cadres du MNR du NPC ont commencé à travailler avec les cadres du Parti de la France pour coordonner nos efforts, sans ostracisme. C’est en donnant l’exemple que nous verrons venir à nous d’autres formations. Au moment où le mondialisme induit une crise sans précédent et que l’on nous propose pour remède encore plus de mondialisme, personne ne reste indifférent. Tous ceux qui avaient posé le sac ou qui étaient restés en marge se réinvestiront si nous sommes capables de proposer une voie nouvelle et audacieuse, si nous sommes capables de rompre non seulement avec le système mondialiste mais aussi, et peut-être est-ce le plus difficile, avec des habitudes passéistes. Il faut travailler en permanence à la mise à jour de nos propositions. (Rappelons-nous du concept de  » préférence nationale  » développé par J.-Yves Le Gallou, qui est devenu obsolète du fait du nouveau code de la nationalité). C’est pourquoi le MNR n’a jamais cessé le travail politique et à l’heure de la communication , sans changer notre ligne fondamentale, il faut savoir faire des propositions innovantes et adpatées à l’évolution du contexte social, national et européen.
Ainsi, tout dernièrement, nous avons proposé une véritable révolution sociale consistant à abolir les charges sur les salaires et à les remplacer par une taxe sur le CA. D’un coup on revalorise le pouvoir d’achat de 15 à 20% et on soulage les entreprises qui emploient, en taxant au passage les produits d’importation. C’est un exemple…

A chaque scrutin, notre mouvement s’est efforcé de revoir et de rénover son programme lorsque cela était nécessaire.
Ainsi, en ce qui concerne l’Europe, nous ne nous sommes pas contentés de critiquer, avec plus d’un Français sur deux, l’Europe de Bruxelles. Nous avons construit un projet européen, fait des propositions précises.

Le MNR est favorable à l’existence d’une Europe qui ne soit ni une casemate, ni un hall de gare, mais la maison commune des peuples européens. Dans un monde multipolaire en guerre économique, voire en guerre armée, une Europe européenne, indépendante et puissante est non seulement nécessaire, mais indispensable.

Une Europe européenne, chacun comprend ce que cela signifie : une Europe fondée sur une civilisation européenne aux racines greco-romaines et chrétiennes, dans un territoire européen.
À ce titre, il n’est pas question d’admettre la Turquie. Comme il n’est pas question de continuer à admettre des flux ininterrompus d’immigrés extra-européens. (Et je pourrais reprendre les propos d’Aimé Césaire qui a utilisé l’expression  » génocide par substitution  » pour un phénomène identique dont, selon lui, étaient victimes les Antillais…)
Nous savons tous à quel point l’identité européenne est en danger et en France tout particulièrement, où Sarkozy a choisi comme nouveau Ministre de l’immigration et de l’identité, le socialiste Besson, et, comme conseiller Attali qui a remis à l’ordre du jour les préconisations de l’ONU concernant l’immigration africaine en Europe.
Jusqu’aux Le Pen qui sont allés faire la  » retape  » auprès des immigrés d’Argenteuil désignés comme  » branches de l’arbre France  »…
Quant au problème de l’entrée de la Turquie dans l’Europe, Sarkozy tient un double langage puisqu’il ne s’est pas opposé à l’ouverture de nouveaux chapitres de négociations en vue de l’entrée de la Turquie dans l’Europe alors qu’il vient nous dire qu’il a toujours été opposé à son adhésion.

Une Europe indépendante : pour nous cela entend la constitution d’une alliance armée indépendante de l’OTAN, qui n’a plus de raison d’exister depuis la disparition du bloc soviétique. Outre l’indépendance militaire, l’Europe doit être indépendante monétairement et l’Euro doit devenir une monnaie de change et de réserve, les contrats d’exportation doivent être négociés en euros et non en dollar. L’Europe doit s’affranchir de la main-mise américaine.

Enfin, une Europe puissante, cela implique que les ayatollahs de la Commission européenne cessent de tirer contre l’Europe au nom de la lutte contre les pratiques anticoncurrentielles que nous sommes les seuls au monde à appliquer avec une telle rigueur. Une Europe puissante doit mettre en oeuvre une véritable préférence européenne et par conséquent un système d’écluses douanières aux frontières et non le libre-échange total prévu par le traité de Lisbonne. (Pour rappel, le MNR préconise la création de taxes anti-dumping fiscal, social, environnemental et d’une taxe énergétique en fonction de l’éloignement du lieu de production.)
De grands projets industriels européens doivent être mis sur pied, parallèlement à des programmes de recherche scientifique à l’échelon du continent.

Je vous ai présenté les grandes lignes de notre projet car il est d’actualité, mais c’est à Carl Lang de nous parler des enjeux de l’élection européenne de juin et des propositions que nous allons soutenir à cette occasion. Je ne m’étendrai donc pas sur ce sujet.

Pour conclure, j’ai souhaité, en quelques mots, vous rappeler que tous ici, avons de l’expérience et des compétences. Nous formons des équipes courageuses et volontaires et dans ce rapprochement des différentes composantes de la famille nationale chacun trouvera sa place, selon ses affinités et sans renoncer à son identité.
C’est pour moi une des principales clés du succès.

Par ailleurs, nous avons une occasion historique unique : dans ce contexte de crise du mondialisme, les demandes des Français sont de plus en plus pressantes et il est impossible au gouvernement de les satisfaire, du fait même de la mondialisation. Nos compatriotes commencent à se poser des questions sur le bien-fondé de telle ou telle politique d’immigration ou de santé, pour ne citer que ces exemples. Jusqu’à présent on a réussi à détourner leur attention sur les parachutes dorés des patrons, des faits divers sordides ou les nouvelles plaques d’immatriculation ! Mais on ne pourra pas indéfiniment masquer les problèmes.
Nous devons donc être prêts et proposer un projet politique global, tenant compte de la situation de crise internationale, à brève échéance.

Le MNR a un rôle capital à jouer dans cette refondation : il l’assumera avec loyauté et détermination.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

L’islamisation de la France en roman

Posté par neptuneparisi le 19 avril 2009

En novembre 2008, Elena Tchoudinova, russe orthodoxe, décidait de publier gratuitement sur Internet son roman «La mosquée Notre-Dame de Paris – année 2048», son best-seller russe (près de 100 000 exemplaires vendus depuis sa parution en 2005) qu’elle avait fait traduire en français. En effet, après trois ans de travail acharné pour trouver un éditeur en France, les efforts de son agent s’étaient révélés vains. C’est ainsi que les éditions Tatamis prirent connaissance de l’existence de son livre, et l’ont sorti le 15 avril, préfacé par Anne-Marie Delcambre, docteur d’Etat en droit, docteur en civilisation islamique, professeur d’arabe.

Ce roman projette le lecteur dans une France de 2048 devenue musulmane. Après l’invasion et la prise du pouvoir des islamistes, l’Europe est devenue l’Eurabie. Elle est séparée de la Russie par le rideau vert. De son coté l’Amérique a perdu toute sa puissance et se retrouve déchirée par les querelles ethniques. Le Vatican, lui, est rasé. Cependant une Eglise clandestine s’est mise en place. A Paris, il ne reste que 5 ghettos dans lesquels survivent les non-convertis. Notre-Dame de Paris a été transformée en Mosquée. Une résistance existe, qui décide de lancer une insurrection.

Dans ce roman, tous les problèmes ont pour origine la perte de la foi en Occident. Plus qu’une aventure, son roman est un avertissement sur un danger qui menace. Elle l’écrit elle-même :

« Il est très important de souligner que, lorsqu’on parle de l’affrontement entre civilisation chrétienne et musulmane, les croyants chrétiens ne sont pas les seuls concernés. Oriana Fallaci, qui se déclare athée, rappelle que tous les Européens, croyants ou non, sont détenteur des fruits de la civilisation chrétienne. L’architecture, la peinture, la littérature, la science, toutes ces richesses dont nous avons l’habitude de disposer sont nées dans le sein du christianisme. C’est cette réalité que l’on tente aujourd’hui de nous contester. »

Dans ce roman, on lit notamment cette réflexion d’un Français soumis à l’islam :

« Quand on commence à faire des concessions, on ne peut plus s’arrêter. Qui avait prononcé cette maxime étrange, et à quel moment ? C’était la pure vérité ! Mais qui pouvait dire qu’il eût jamais concédé quoi que ce soit, où était sa faute ? Dans sa famille, il n’y avait eu que des militaires. Lui aussi, il avait voulu entrer dans l’armée, dès son plus jeune âge. Dans l’armée de ce pays, de ce bloc militaire. Alors qu’il était gosse, on avait changé de religion. Et puis après ? La religion, ce n’est qu’une pièce rapportée, un gadget qui ne signifie rien du tout. Le pays ne s’était pas transporté ailleurs, la population était toujours là, même si les vagues migratoires successives avaient provoqué une énorme croissance démographique, et l’ennemi traditionnel restait la Russie, comme par le passé. [...] Oui, mais quel avenir préparait-il à ses enfants ? Lui n’était pas comme ces gens là, Assette n’était pas non plus comme ces gens là. Mais les enfants, eux, les enfants allaient se fondre dans leur masse, comme une cuillère de café en poudre dans un bol d’eau bouillante. Ses petits enfants ne feraient plus qu’un avec eux. Quand on commence à faire des concessions, on ne peut plus s’arrêter. »

http://lesalonbeige.blogs.com/

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

«Après la bravitude, Madame Royal invente la ridiculitude»

Posté par neptuneparisi le 19 avril 2009

REACTIONS – L’UMP ne mâche pas ses mots après les excuses de l’ex-candidate PS à la présidentielle à Jose Luis Zapatero…

Le numéro un du parti, Xavier Bertrand, l’a qualifiée samedi de «spécialiste de la manipulation». «Une femme dévorée d’ambition qui n’admet pas le choix populaire de 2007», souligne quant à lui Dominique Paillé. Elle a besoin «d’une aide psychologique», a réaffirmé pour sa part le porte-parole Frédéric Lefebvre. «Pseudo-excuses délirantes», pour le député Gilles Carrez, présent au déjeuner litigieux.

Ségolène Royal «est passée du statut de donneuse de leçon professionnelle, à celle de serial désolée permanente. Si elle continue ainsi, la prochaine fois elle présentera ses excuses à la reine d’Angleterre pour le mot de Cambronne à Waterloo!», a lâché à son tour Christian Estrosi, conseiller politique de l’UMP, dans un communiqué.

«Des fautes imaginaires»…

Yves Jégo a de son côté estimé samedi que Ségolène Royal «se ridiculise et déshonore notre pays».

«Totalement incapable de formaliser la moindre proposition pour apporter aux Français la preuve qu’elle serait porteuse de solutions pour répondre à la crise», la présidente de Poitou-Charentes «semble avoir pourtant trouvé le filon pour exister dans les médias», commente le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer dans un communiqué.

«Elle devrait comprendre combien elle se ridiculise et déshonore notre pays en se flagellant ainsi chaque semaine sur la scène internationale pour des fautes imaginaires», ajoute le responsable gouvernemental.

«Après la bravitude, (…) Madame Royal invente la ridiculitude, désormais symbole de sa dimension politique», accuse-t-il encore.

http://www.20minutes.fr/article/320665/France-Apres-la-bravitude-Madame-Royal-invente-la-ridiculitude.php

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Un G20 pour rien, la preuve par Florange

Posté par neptuneparisi le 17 avril 2009

Communiqué de presse du MNR du 15 avril 2009
Un G20 pour rien, la preuve par Florange

Le drame de Florange, comme celui de Gandrange auparavant, est la conséquence directe d’une mondialisation débridée dont un des rouages est l’omnipotente commission européenne. En effet, après avoir sacrifié dans les mêmes conditions Péchiney au profit d’Alcan, elle a sacrifié la sidérurgie européenne aux intérêts du financier Mittal.

Loin de lutter contre la désindustrialisation européenne, le G20 qui s’est réuni le 1er avril s’est employé à conforter le système mondialiste qui est la cause de la crise actuelle, à renforcer le pouvoir des multinationales et à installer Obama dans le rôle de nouveau maître du monde.

Le MNR qui s’est toujours prononcé pour une Europe européenne, indépendante et puissante dénonce la politique affligeante du G20 et préconise un changement radical avec la mise en place de régulation des échanges mondiaux. Quant à la commission européenne, elle doit appliquer la seule politique qui justifie son existence : la préférence européenne.
—–
Plus d’informations en visitant www.m-n-r.fr

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Audrey et Xavier, jeunes parents d’un bébé de 10 jours, ont été assassinés par Ahmed Assous

Posté par neptuneparisi le 17 avril 2009

Douchy-les-mines : un meurtre absurde Wednesday 15 April 2009 Douchy-les-mines : un meurtre absurde Toujours plus absurde. Hier, prés de Valenciennes, deux jeunes gens ont perdu la vie. Audrey et Xavier, jeunes parents d’un bébé de 10 jours, ont été assassinés par Ahmed Assous car ils s’étaient garés devant chez lui. L’homme s’est ensuite retranché dans sa maison, interdisant toute intervention des secours et menaçant de se suicider en cas d’assaut des forces de l’ordre. Au-delà de la légitime émotion, c’est l’incrédulité qui domine. Comment peut-on tuer pour une place de stationnement ? Ou pour une cigarette ? Ou encore pour un regard ? Une société dans laquelle on peut mourir pour des causes aussi stupides doit se poser la bonne question. A quel moment a-t-on amorcé la dévaluation de la vie des innocents ? Peut-être depuis que celle des assassins n’est plus menacée, peut-être depuis qu’on ne risque plus sa tête en étripant son voisin. Source : Luc Pécharman http://flandre.novopress.info/?p=4152 DRAME DE DOUCHY-LES-MINES Tout ça pour une place de parking… Publié le mercredi 15 avril 2009 à 06h00 – YOUENN MARTIN > youenn.martin@nordeclair.fr Ahmed Assous, le forcené arrêté lundi soir par le GIPN, a pu être entendu par les enquêteurs de la police judiciaire de Lille. À l’origine de la mort de deux jeunes parents d’un nouveau-né : une histoire de place de stationnement. Dans son petit coron du bout de l’ex-cité minière, la dame semble encore hébétée. C’est elle, la tante, c’est à elle que Xavier Dubray, 24 ans, et Audrey Verpoorte, 19 ans, venaient rendre visite en ce lundi de Pâques. Le jeune couple nageait dans le bonheur : il venait d’emménager à Quiévrechain, à l’est de Valenciennes. Et surtout, il venait d’être parents d’un petit Cyprien. À 17 jours seulement, le bébé se retrouve orphelin. Pour une histoire de bout de trottoir et de pneu crevé… En allant chercher le biberon C’est en tout cas ce qui ressort des différents témoignages et de l’audition du suspect par les enquêteurs de la PJ de Lille. « Selon les versions, il y aurait eu une ou deux altercations », relate Vincent Lesclous, le procureur de la République de Valenciennes. La première, contestée par le suspect, aurait eu lieu quand le couple est arrivé. Il est environ 16 h 30 et sur l’ancienne route nationale qui relie Valenciennes à Cambrai, près du hameau, les places sont rares. Le couple se gare juste devant la maison d’Ahmed Assous, retraité de 62 ans. L’homme serait sorti de chez lui et aurait eu des mots avec les deux jeunes. Il le nie et les policiers se montrent très prudents sur ce point. La suite, une demi-heure plus tard, est hélas un peu plus simple. « Xavier et Audrey sont partis chercher un biberon à la voiture », raconte leur tante. Ils découvrent qu’on leur a crevé un pneu. Pour eux, pas de doute, c’est un coup d’Ahmed Assous. Ils frappent à sa porte pour lui demander des comptes. Y a-t-il un début de discussion ? Là encore, il est trop tôt pour avoir des certitudes. « Lui affirme qu’il a eu peur parce qu’on tambourinait à la porte, donc il a pris son fusil, rapporte Vincent Lesclous. Ensuite, il dit qu’il a eu peur que Xavier Dubray lui prenne son arme et que là, le coup est parti. Puis, comme il a entendu un hurlement, il aurait tiré une deuxième fois sans regarder. » Là encore, l’enquête permettra de vérifier si la thèse du suspect est crédible – une autopsie doit être pratiquée et une expertise psychiatrique a été demandée. Ce qui est sûr, c’est que Xavier Dubray a été touché dans la région du coeur et qu’Audrey Verpoorte a reçu la balle dans la tête. Une balle de Winchester 30-30, « une arme de western », commente le procureur de Valenciennes. Déclarée en préfecture, la carabine a été retrouvée, tout comme une 22 Long Rifle, chez Ahmed Assous. Des armes qui lui servaient « à chasser les nuisibles sur son terrain » où il élevait des moutons. Ce qui est sûr aussi, c’est l’alcoolisation avancée du suspect : 1,76 gramme d’alcool par litre de sang selon le Parquet. Ahmed Assous, chauffeur routier retraité de 62 ans, a très mal vécu son divorce il y a trois ans et a soigné son chagrin dans la bouteille. Il vivait seul dans la maison rachetée par son fils et avait peu d’amis dans le voisinage. Un homme à bout ? On trouve peu de gens pour le défendre dans ce hameau, sauf peut-être ce voisin : « Je n’excuse pas son geste mais je peux comprendre qu’il était à bout avec ces jeunes qui mettent la musique à fond, stationnent devant les entrées de garage, urinent sur les portes… » Tout un contexte que le suspect n’aurait néanmoins pas mis en avant pour expliquer son geste. Ahmed Assous doit être présenté à un juge d’instruction aujourd’hui à l’issue de sa garde à vue. Il devrait être mis en examen pour assassinat. Le juge pourra alors explorer ce fameux contexte et les relations entre les protagonistes qui, selon la tante des victimes, ne se connaissaient pas. « Le temps de la justice et le temps des médias ne sont pas les mêmes », aime à répéter Vincent Lesclous. Une longue instruction commence. http://www.nordeclair.fr/Actualite/2009/04/15/tout-ca-pour-une-place-de-parking.shtml

 

Commentaire de J. Oudin :

Qui a entendu une seule fois aux JT et radios prononcer le nom du meurtrier du jeune couple assassiné à Douchy ? Mais comme ce crime n’a pas été suivi d’émeutes on se doutait bien de quelle origine il pouvait être ainsi que celle du meurtrier dont tous les medias se sont bien gardés de la préciser !

Publié dans Non classé | 16 Commentaires »

Petite histoire de l’esclavagisme aux Etats-Unis

Posté par neptuneparisi le 5 avril 2009

L’esclavagisme aux États-Unis commence avec la conquête du nouveau monde.

Les navires effectuent alors un triangle entre l’Europe, l’Afrique et les Amériques. Ils vendent des produits manufacturés en Afrique, prennent des esclaves à destination du Brésil, des Caraïbes ou des Etats-Unis et reviennent en Europe avec du sucre et d’autres matières premières.

C’est l’art de l’optimisation des investissements dans lequel on peut rendre hommage au génie créatif en affaires des Juifs. Durant quasiment 4 siècles des millions d’Africains sont « exportés » vers les Amériques. Durant le 18ème siècle, les Juifs participent activement dans le négoce d’esclaves. Certains Juifs contrôlent même les marchés où sont fixés les prix, telle une denrée !

Mais on assiste également à des histoires émouvantes de romantisme. C’est ainsi que Aaron Levy, le fondateur de Aaronsburg en Pennsylvanie, achète Rachel, une esclave noire, dans le milieu des années 1780 et l’emmène à Philadelphie. Il la libère, l’éduque et l’épouse. Elle repose désormais dans le cimetière Mikve Israël, à proximité de la tombe de Hayim Salomon, le financier de la Révolution américaine (cf 1776).

En 1793, Eli Whitney invente le fil à coton et c’est l’envol des plantations de cette matière première consommatrice de main d’œuvre, plus particulièrement d’esclaves bon marché qui fait exploser le marché. L’un des nombreuses études effectuées par Ira Rosenwaike, publiée par l’American Jewish Historical Society (Société d’histoire juive américaine), montre que 75% des Juifs du sud des Etats-Unis possèdent des esclaves noirs [avant l’élection de Lincoln], alors que seuls 36% des Blancs en ont.

Le Rabbin Isaac Meyer Wise , l’un des champions de la réforme libérale juive et le plus actif de tous les Rabbins aux Etats-Unis au 19ème siècle, soutient activement l’esclavagisme des Noirs, appelle Abraham Lincoln un « imbécile » et argumente que les Noirs sont des « bêtes accablantes » [Rappelons que Lincoln est l’un des rares présidents américains qui n’est pas élu avec les voix des Juifs, car il s’oppose à l’esclavagisme et lorsqu’il est élu en 1860, il l’abolit immédiatement, ce qui déclenche la guerre de sécession].

En 1896, un éditorial dans le Jewish South de Richmond, en Virginie, argumente que les « Nègres [dans le texte] sont intellectuellement,moralement et physiquement une race inférieure – un fait que personne ne peut dénier » et, lors de la mort du sénateur [Juif] du Maryland, Isador Rayner, un journaliste noir écrit que Rayner « évoque auprès de ses voisins de couleur les terreurs des pogroms ». Lorsque le B’nai B’rith et l’ADL (Ligue anti-diffamation) – organisme contrôlé par les « lobbies qui n’existent pas », l’équivalent de la LICRA (Ligue Internationale contre le racisme et l’antisémitisme) en France – publient leur pamphlet, en 1976, intitulé « Les Juifs américains : leur histoire », sur les 13 pionniers juifs américains, 10 d’entre eux sont liés au négoce de l’esclavagisme

Le Général israélien Moshe Dayan ne dit-il, voici quelques années, pas que les forces militaires américaines se dégradent parce qu’elles sont composées de Noirs « avec peu d’intelligence et aucune éducation ». Il insiste alors pour que les Etats-Unis recrutent « du sang neuf et de meilleurs cerveaux ».

 Il est considéré comme un héros dans son pays ! Lorsqu’on leur relate ces faits, certains contradicteurs argumentent sur des points qui prêtent volontiers à sourire. En voici deux :

-->- le premier, que les négociants juifs sont contraints par les Chrétiens de devenir des marchands d’esclaves et effectuer le « sale boulot » pour leur compte ;

-->- le second, que sans ces marchands, le nombre de victimes, en particulier de la faim, serait encore plus catastrophique !

J’en oublie un dernier, qui correspond à celui qu’ils utilisent en dernier ressort, lorsqu’ils ne trouvent plus d’arguments solides : c’est faire preuve d’antisémitisme que de relater ces faits, car ils ne sont pas représentatifs de la religion juive et ils ne sont pas les seuls à faire ce genre de commerce. Il n’en demeure pas moins que le mot magique « antisémitisme » est lâché, celui qui fait taire tous les journalistes et ramènent dans le rang de la « pensée unique » tous les Présidents et membres des gouvernements.

Sources : nous consulter

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Alain Juppé interpellé par le Bloc Identitaire à Bordeaux

Posté par neptuneparisi le 5 avril 2009

:: Alain Juppé interpellé par le Bloc Identitaire à Bordeaux ::

Le Bloc Identitaire Aquitaine est l’organisateur de l’action militante qui s’est déroulée ce samedi à 11 heures à Bordeaux, cours Victor-Hugo, sur le thème : « Juppé insulte Benoît XVI mais soutient la Grande Mosquée, ce maire commence à poser un vrai problème »
ainsi que l’indiquait une immense bannière de 20 mètres sur 3 déployée depuis le toit du parking Victor-Hugo à l’arrivée du maire.

Interpellé par Thibault du Réau sur le projet de construction de la Grande Mosquée de La Bastide (voir photo), Alain Juppé a enfin reconnu que celle-ci suscite l’opposition d’une bonne partie des Bordelais ! Alain Juppé ayant ajouté : « Mais une grande partie est pour », le Bloc identitaire l’invite à se demander si ceux qui sont pour sont ceux qui l’ont élu, à supposer qu’ils aient la carte d’électeur.

Et alors qu’une trentaine de militants du Bloc identitaire scandaient : « Alain, pas d’autisme, le problème c’est l’islamisme ! »
en référence à l’accusation d’« autisme » qu’il avait portée contre le pape, le maire de Bordeaux a rétorqué : « Vous êtes animés par la haine. »

Le Bloc identitaire rappelle à Alain Juppé qu’il ne fait que combattre l’islamisation de la France, dont les « mosquées cathédrales » sont le signe le plus visible, et que c’est par le biais de prêches tenus dans des mosquées françaises que se propagent les messages de haine à l’égard de la France, ainsi qu’il n’a pas manqué d’en être informé par les services spécialisés alors qu’il était premier ministre.

Par la voix de son président, Fabrice Robert, le Bloc identitaire, en phase avec une majorité de Bordelais, appelle à Alain Juppé à revenir à la raison : « En s’opposant à Nicolas Sarkozy sur la réintégration de la France dans le commandement militaire intégré de l’Otan, déclare Fabrice Robert, Alain Juppé a prouvé qu’il savait faire preuve de courage. Il doit montrer qu’il est un vrai gaulliste et empêcher que Bordeaux ne devienne Bordeaux-les-Deux-Mosquées. »

Le Bloc identitaire Aquitaine maintiendra la pression sur Alain Juppé et tous les promoteurs de cette Grande Mosquée jusqu’à l’abandon complet de ce projet.

Commentaires : un rassemblement de l’ensemble des forces vives de la droite nationale est on le sait on ne peut plus nécessaire pour contrecarer ces projets incroyables de constructions de mosqués, dont un bon nombre est favoriser par des hommes politiques dits de droite. Le MNR, le Parti de la France, les Identitaires, et d’autres sont pleinement conscients de ces enjeux. Oublions une fois pour toute le FN qui nous a fait perdre des années de lutte, et rassemblons nous au plus vite, en croisant les doigts pour que le processus enclenché de destruction de la civilisation européenne ne soit pas irréversible.  

A la devise du libéralisme qui est « aime ton argent comme toi même », nous les nationaux, qui sommes par définition non amnésiques, nous clamons haut et fort « aime la France comme toi même, elle te le rendra ».

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

LE PREMIER IMAN DE LA GENDARMERIE

Posté par neptuneparisi le 1 avril 2009

La Gendarmerie Nationale Française vient d’accueillir son premier aumonier musulman.

Mohamed ALI-BOUHARB devient le représentant religieux dans cette arme pour les musulmans.

Ce représentant de l’Islam à la Française, a été major de sa promotion.

Il a été formé à l’institut catholique à Paris avec d’autres Imams de France conformément au plan gouvernemental.

La Gendarmerie Nationale se dote ainsi d’un nouveau représentant religieux, complétant ainsi le panel des religions en son sein.

suivre ce lien et cliquer sur le journal du 11 février mettre le curseur à 11 minutes ou chercher le sujet dans les titres sur la droite.

http://jt.france2.fr/20h/

Commentaires : Le gouvernement français forment des islamistes qui demain supplanteront les prètres, avec la bénédiction de l’écclésiastie française … Sainte jeanne d’Arc priez pour nous.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?