Le pouvoir d’achat baissera en 2008 et en 2009

Posté par mnr45 le 21 octobre 2008

sources : blog du MNR 87
Selon une étude, le pouvoir d’achat des français connaîtra une baisse importante en 2008 et en 2009. Des prévisions qui sont en contradiction avec celles de l’INSEE qui prévoyait une augmentation du pouvoir d’achat de 0,9 % pour cette année. Entretien avec Thierry Fabre, Vice président du BIPE et spécialiste des secteurs de la Consommation et de la Distribution.
Comment va évoluer le pouvoir d’achat dans les prochains mois ?

Malheureusement, sur l’ensemble des ménages français, il va y avoir une baisse significative du pouvoir d’achat effectif, – 1,3% pour 2008 et – 1,9% pour 2009. C’est un chiffre plutôt exceptionnel. Le pouvoir d’achat avait déjà connu des baisses les années passées avec -1,3% en 2003 et -0,5% en 2005, mais la baisse cette fois-ci sera plus importante et plus durable.

Comment expliquez-vous que la prévision du BIPE diffère de celle de l’INSEE ?

L’INSEE sort chaque année plusieurs indicateurs qui mesurent le pouvoir d’achat mais les médias ne se focalisent que sur un seul, celui du pouvoir d’achat des ménages. Le BIPE a crée en 2004 l’indicateur du pouvoir d’achat effectif des français qui donnait des résultats différents de ceux de l’INSEE. Ces dernières années, notamment depuis son changement de direction générale, l’INSEE insiste sur les limites de son indicateur principal et publie d’autres indicateurs qui donnent des résultats plus proches du notre mais les médias n’en parlent pas assez.

Comment expliquez-vous cette baisse du pouvoir d’achat ?

Un indicateur comme celui que nous publions croise des évolutions de revenus par rapport avec des évolutions de dépenses. Il faut alors analyser ces deux aspects.

Concernant les revenus des ménages, ceux-ci continuent à augmenter mais moins rapidement que pour les années précédentes. Alors que le taux d’évolution du revenu des ménages était de +5,4% en 2007 essentiellement grâce à la baisse du chômage, le revenu des ménages n’augmentera que de 3,7% en 2008 et de 3,2% en 2009.

Et les dépenses, comment vont-elles évoluer ces prochains mois ?

Dans un même temps, les dépenses des ménages s’accélèrent du fait de l’inflation. Les dépenses contraintes comme le crédit à l’habitat, à la consommation, l’eau, le gaz, l’électricité etc, continueront à augmenter mais de manière moins importante que par le passé : +5,5% en 2008 et +5,2% en 2009. Cela reste important mais es dernières années, ces dépenses contraintes augmentaient de près de 9% par an. Les dépenses courantes comme la santé, l’alimentation, l’automobile connaissent également un taux d’inflation important avec +3,3% en 2008 et +3,1% en 2009.

On voit donc bien l’effet de ciseaux vec des revenus qui augmentent moins vite et des dépenses qui continuent de s’envoler, d’où une baisse du pouvoir d’achat effectif des français.

Est-ce que la crise financière actuelle aura des effets sur le pouvoir d’achat des français ?

Nous avons déjà pris en compte dans les résultats que nous publions aujourd’hui, les effets de la crise des subprimes et de la crise financière actuelle. Nos calculs sont basés sur un scénario qui n’est pas de type catastrophique, c’est-à-dire que nous envisageons que les Etats continueront à jouer leur rôle en injectant des liquidités pour faire repartir l’économie, c’est ce qu’ils sont en train de faire. Cependant, on voit bien que, même avec une hypothèse positive, le pouvoir d’achat baissera ces deux prochaines années dans une proportion importante.

Laisser un commentaire

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?