• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 21 octobre 2008

Soeur Emmanuelle : Une « sainte laïque »

Posté par mnr45 le 21 octobre 2008

Soeur Emmanuelle SOEUR EMMANUELLE n’aura jamais cent ans… mais elle est déjà éternelle ! Celle qui aurait dû fêter son centième anniversaire le 16novembre prochain s’est, en effet, éteinte paisiblement, hier, en plein sommeil.Faut-il y voir comme un ultime contre-pied malicieux à cette société des vanités qui s’apprêtait à l’encenser de son vivant dans une avalanche d’hommages télévisés et d’interviews « exclusives » ? Sans doute s’enserait-elle amusée, sans être dupe de la trop grande propension médiatique à cette superficialité qu’elle ne cessait de dénoncer. Dès hier, ils ont été nombreux à se presser sur les plateaux des JT pour dire leur passion et leur admiration pour la « chiffonnière des chiffonniers du Caire ». C’était à qui viendrait vanter ses relations privilégiées avec la religieuse,avec un peu plus de contentement personnel que d’affliction réelle. Mais qu’importe. Soeur Emmanuelle ne s’exposait dans la lumière médiatique,avec les « people » ou les puissants, que pour mieux servir la cause de ses pauvres. Une constatation s’impose : tout le monde aimait (et aime) Soeur Emmanuelle. Les Français la désignaient, chaque année, parmi leurs personnalités préférées. Parce qu’elle ne donnait pas de leçons de catéchisme mais professait, par l’exemple, l’amour de l’autre et pratiquait, dans les bidonvilles, la générosité. En cela, elle est l’égale de l’abbé Pierre, autre rebelle peu soucieux des « oripeaux de la religion ». Comme lui, Soeur Emmanuelle avait le don… du don. Comme lui, elle savait déranger l’Église. Mais la bonté souriante de cette« sainte laïque » apaisait les misères. Oui, Soeur Emmanuelle était bien la seule et vraie Soeur… sourires.

 Jacques Camus – La Rep’ 21 octobre 2008 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Un routier Albanais se tue en percutant trois maisons

Posté par mnr45 le 21 octobre 2008

routier
Réveil brutal, samedi dernier, vers 3 heures du matin, pour les habitants de l’avenue Émile-Morin, à Lamotte-Beuvron. En effet, un ensemble routier frigorifique de 40 tonnes d’une société de transport toulousaine, conduit par un chauffeur albanais, est venu percuter un ensemble de trois maisons. Si aucun blessé n’est à déplorer chez les habitants, le chauffeur, lui, est décédé, écrasé dans sa cabine.
C’est l’habitation du milieu qui a été la plus touchée ; le camion s’est, en effet, complètement encastré dans le séjour.

Immédiatement dépêchés sur les lieux, les pompiers des casernes de Lamotte-Beuvron, Romorantin et Blois ont évacué les résidants – qui ont rassemblé un maximum d’effets personnels, l’accès aux appartements n’étant plus autorisé – dont plusieurs enfants qui dormaient à l’étage. La maison, quant à elle, a été étayée, le camion déplacé et les abords sécurisés. Coupée, la circulation sur la D 2020 n’a été rétablie que vers 11 heures.

Endormissement, malaise ou erreur mécanique
L’heure et l’absence de traces de freinage conduisent à penser que l’endormissement pourrait être la cause de cet accident. Mais d’autres pistes sont également évoquées : malaise ou erreur mécanique.

Les raisons précises seront déterminées par l’enquête confiée à la gendarmerie de Lamotte-Beuvron.

Également présent sur les lieux, le maire, Alain Beignet, a immédiatement apporté son soutien aux victimes et mis en oeuvre les moyens communaux pour venir en aide aux sinistrés qui ont perdu une grande partie de leurs biens dans cette catastrophe. Ainsi, à midi, les trois familles étaient relogées dans des logements mis à disposition par la société Loir-et-Cher Logement et par la mairie. L’équipe municipale s’était aussi mise en relation avec les vendeurs d’électroménager et les associations caritatives pour le prêt de matériel de cuisson, de vêtements et de linge de maison.

Un formidable élan de solidarité s’est également mis en place du côté des voisins et amis, venus prêter main-forte pour sauver ce qui était encore possible.

À noter qu’en raison du danger que présentent les constructions, la portion de trottoir située entre le 19 et le 25 avenue Émile-Morin sera interdite à la circulation des piétons et des cyclistes. Les services municipaux assureront la sécurité des enfants aux heures d’entrée et de sortie d’école.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Le pouvoir d’achat baissera en 2008 et en 2009

Posté par mnr45 le 21 octobre 2008

sources : blog du MNR 87
Selon une étude, le pouvoir d’achat des français connaîtra une baisse importante en 2008 et en 2009. Des prévisions qui sont en contradiction avec celles de l’INSEE qui prévoyait une augmentation du pouvoir d’achat de 0,9 % pour cette année. Entretien avec Thierry Fabre, Vice président du BIPE et spécialiste des secteurs de la Consommation et de la Distribution.
Comment va évoluer le pouvoir d’achat dans les prochains mois ?

Malheureusement, sur l’ensemble des ménages français, il va y avoir une baisse significative du pouvoir d’achat effectif, – 1,3% pour 2008 et – 1,9% pour 2009. C’est un chiffre plutôt exceptionnel. Le pouvoir d’achat avait déjà connu des baisses les années passées avec -1,3% en 2003 et -0,5% en 2005, mais la baisse cette fois-ci sera plus importante et plus durable.

Comment expliquez-vous que la prévision du BIPE diffère de celle de l’INSEE ?

L’INSEE sort chaque année plusieurs indicateurs qui mesurent le pouvoir d’achat mais les médias ne se focalisent que sur un seul, celui du pouvoir d’achat des ménages. Le BIPE a crée en 2004 l’indicateur du pouvoir d’achat effectif des français qui donnait des résultats différents de ceux de l’INSEE. Ces dernières années, notamment depuis son changement de direction générale, l’INSEE insiste sur les limites de son indicateur principal et publie d’autres indicateurs qui donnent des résultats plus proches du notre mais les médias n’en parlent pas assez.

Comment expliquez-vous cette baisse du pouvoir d’achat ?

Un indicateur comme celui que nous publions croise des évolutions de revenus par rapport avec des évolutions de dépenses. Il faut alors analyser ces deux aspects.

Concernant les revenus des ménages, ceux-ci continuent à augmenter mais moins rapidement que pour les années précédentes. Alors que le taux d’évolution du revenu des ménages était de +5,4% en 2007 essentiellement grâce à la baisse du chômage, le revenu des ménages n’augmentera que de 3,7% en 2008 et de 3,2% en 2009.

Et les dépenses, comment vont-elles évoluer ces prochains mois ?

Dans un même temps, les dépenses des ménages s’accélèrent du fait de l’inflation. Les dépenses contraintes comme le crédit à l’habitat, à la consommation, l’eau, le gaz, l’électricité etc, continueront à augmenter mais de manière moins importante que par le passé : +5,5% en 2008 et +5,2% en 2009. Cela reste important mais es dernières années, ces dépenses contraintes augmentaient de près de 9% par an. Les dépenses courantes comme la santé, l’alimentation, l’automobile connaissent également un taux d’inflation important avec +3,3% en 2008 et +3,1% en 2009.

On voit donc bien l’effet de ciseaux vec des revenus qui augmentent moins vite et des dépenses qui continuent de s’envoler, d’où une baisse du pouvoir d’achat effectif des français.

Est-ce que la crise financière actuelle aura des effets sur le pouvoir d’achat des français ?

Nous avons déjà pris en compte dans les résultats que nous publions aujourd’hui, les effets de la crise des subprimes et de la crise financière actuelle. Nos calculs sont basés sur un scénario qui n’est pas de type catastrophique, c’est-à-dire que nous envisageons que les Etats continueront à jouer leur rôle en injectant des liquidités pour faire repartir l’économie, c’est ce qu’ils sont en train de faire. Cependant, on voit bien que, même avec une hypothèse positive, le pouvoir d’achat baissera ces deux prochaines années dans une proportion importante.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

MAGMA INFO |
REVEILLONS-NOUS |
Histoire des fauteuils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humain, trop humain!
| ACTUBUZZ BY GBA
| Quoi de neuf Cerise?